Top 10 des questions de l’entretien d’embauche

Lors de l’entretien, le recruteur va chercher à vous connaître en vous posant une série de questions, à la fois professionnelles et personnelles. Afin de savoir faire face à toutes les situations, il est donc nécessaire de se préparer aux questions les plus communément posées. Le Carrefour présente ainsi les dix questions les plus posées lors d’un entretien d’embauche.

1 – Parlez-moi de vous

Cette question arrive souvent en premier. Le recruteur cherche à vous mettre à l’aise en vous laissant la parole, vous permettant ainsi de vous mettre en valeur. Contentez-vous de parler de vous sur le plan professionnel. Le recruteur cherche aussi à analyser la façon dont vous allez vous exprimer. Il est donc important de préparer une description logique qui permet de retracer votre parcours de manière concise. N’hésitez pas à vous entraîner à vous présenter en deux ou trois minutes.

2 – Quels sont vos points forts ? Vos points faibles ?

Préparez à l’avance quatre ou cinq points forts accompagnés d’exemples pour illustrer des périodes professionnelles en lien avec ces qualités, tout en restant humble. Faites de même pour les points faibles, tout en précisant que vous travaillez dessus pour ne pas les laisser prendre le dessus dans le milieu du travail. Il est important de montrer que vous êtes conscient de vos points faibles et que vous essayez de les transformer en force. Evitez les points faibles qui n’en sont pas, comme une grande ambition, l’impatience ou le perfectionnisme. Un défaut n’est pas une qualité exacerbée.

3 – Que savez-vous de notre activité ? Pouvez-vous présenter notre structure en quelques mots ?

Lors de la préparation de l’entretien d’embauche, il est fondamental de se renseigner sur l’organisation et sur le poste que vous convoitez. Présentez son positionnement dans le secteur, son histoire, ses actions majeures. Restez succinct, le recruteur connaît mieux sa structure que vous.

4 – Qu’est-ce qui vous motive pour ce poste ?

Prenez un peu de temps pour réfléchir à cette question. Cette motivation est à mettre en lien à la fois avec le poste mais aussi avec l’organisation. Le recruteur attend une réponse précise et argumentée. Il cherche à vérifier si vous avez une bonne compréhension du poste, de ses missions et des méthodes de travail de l’organisation. N’oubliez pas de mettre en lien votre motivation avec des exemples et des faits concrets de votre vie professionnelle.

5 – Pouvez-vous me parler d’une expérience professionnelle qui vous a particulièrement marqué ?

Choisissez une expérience en lien avec le poste visé et dans laquelle vous avez eu un rôle important. Expliquez le contexte de la mission, votre rôle et les raisons pour lesquelles cette expérience a été marquante.

6 – Comment envisagez-vous votre carrière ?

Cette question est importante pour le recruteur. Elle permet de vous positionner. Afin de préciser votre réponse, renseignez-vous en amont sur les possibilités d’évolution professionnelle en interne et faites des recherches sur les réseaux sociaux professionnels.

7 – Quelles sont vos prétentions salariales ?

C’est une question difficile, surtout pour les jeunes qui ont peu d’expérience sur le marché du travail. Consultez les études de rémunération et préparez une fourchette en brut annuel dans laquelle vous seriez prêt à négocier.

8 – Pourquoi êtes-vous le candidat idéal ?

Cette question permet d’évoquer des exemples de projets qui font appel aux compétences recherchées par le recruteur. Votre réponse devra ainsi permettre au recruteur de vous imaginer dans le poste qu’il propose à travers des expériences significatives dans votre carrière.

9 – Que faites-vous pendant vos loisirs ? Quelles sont vos passions ?

Cette question peut sembler anodine mais le recruteur continue à analyser votre posture et votre discours. Ces centres d’intérêts vous permettront de marquer le recruteur et lui donneront des pistes pour déceler votre potentiel.

10 – Avez-vous des questions ?

Préparez une liste de questions autour du poste et de l’organisation, à poser à la fin de l’entretien. Cela vous permettra de laisser l’image d’un candidat décidé et motivé aux yeux du recruteur.

A noter si vous avez connu une période sans emploi : Comment expliquez-vous votre période sans emploi ?

Une période d’inactivité de longue durée peut être expliquée par une série d’évènements. Il est donc nécessaire de s’approprier ces évènements et pouvoir expliquer les « trous » dans votre parcours, sans se positionner comme une victime.  Vous devez ainsi valoriser cette période en précisant ce que vous avez fait durant ce temps (formations, engagement citoyen/familial, démarches pour retrouver un emploi…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *