Enfance et Jeunesse

Créé(e) en 1987

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Marc PHILIPPE
Directeur(e) : René SANCHEZ
Salariés : 20
Bénévoles : 150
Bénéficiaires : 500

Domaine du Narais, 72250 , Parigné L’Evêque
02 43 40 40 33
direction@calt.asso.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Accueillir et réunir les jeunes avec les aînés !

LE PROJET DU CENTRE D’ACCUEIL « LES TEREBINTHES » en quelques lignes

Situé en Sarthe, à 25 km au sud-est du Mans, et à proximité de la forêt domaniale de Bercé, le Centre d’Accueil « Les Térébinthes » s’étend sur un massif boisé de 72ha qui se prête admirablement à la promenade.

L’Association du Centre d’Accueil « Les Térébinthes » gère 2 établissements :

  • un Centre de Vacances & de Séjours qui organise des colonies, des camps de jeunes et des camps famille
  • une Maison de Retraite (EHPAD) d’un capacité de 25 lits

L’association a pour vision de rassembler les générations et de créer du lien social dans le respect des convictions de chacun.

Les valeurs qui sous-tendent cette vision s’articulent autour d’un humanisme enraciné dans la culture chrétenne protestante :

Respect de la dignité de chacun, amour du prochain, acceptation de l’autre, générosité, solidarité, engagement du personnel (salarié comme bénévole).

Le Centre de Vacances :

Le Centre de Vacances et de Séjours a une capacité de 150 lits. Il dispose de plusieurs salles de réunion, d’une salle à manger spacieuse, d’un grand parking et d’une piscine chauffée.

Il offre de nombreuses possibilités de loisirs pour des groupes ou des particuliers : promenades à pied ou en VTT, baignades, billard, baby-foot …

Le Centre organise régulièrement des camps (ados, famille), des colos (accueils collectifs de mineurs), des séminaires et loue ses locaux à des associations ou des particuliers pour des rencontres, des réceptions, des formations ….

Le Centre dispose également d’un terrain de camping ouvert de juin à septembre, avec possibilité de location de caravanes ou de mobiles-homes.

La Maison de Retraite :

La Maison de Retraite comprend 25 places, dont 3 lits d’hébergement temporaire. Les chambres ( de 20 à 30 m²)sont toutes de plein-pied et sont équipées de douche, lavabo et WC.

Sur place, une équipe composée de 2 Infirmières et de 6 Aides-Soignantes et Aides-Médico-Psychologiques, assure une présence 24h/24 et s’efforce au quotidien d’apporter aux résidents l’aide et le soutien dont ils ont besoin.

Une équipe d’animation propose chaque jour des activités régulières : sorties, jeux, travaux manuels, gymnastique adaptée, revue de presse, atelier-mémoire, groupe de parole…

Association Créé(e) en 1981 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Stenger Véronique
Secrétaire général(e) : Hitter Jean-Michel
Salariés : 47
Bénévoles : 150
Bénéficiaires : Plus de 1200

19 quai des bateliers, 67000, Strasbourg
03 88 35 70 76
stephane.burgert@etage.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Membre de la Fédération d’Entraide Protestante, l’association l’Étage mène, depuis plus de 30 ans, de nombreuses actions auprès d’un public en grande difficulté.

L’association constitue actuellement, à Strasbourg, le principal lieu d’accueil et d’accompagnement de jeunes de moins de 25 ans en situation de rupture. Un lieu d’accueil et un restaurant social ouvert midi et soir permettent d’établir et de maintenir le contact avec une population de jeunes adultes en difficulté, souvent sans domicile fixe.

Depuis une dizaine d’années, l’association a élargi ses services à des familles et des personnes isolées de tout âge, notamment à travers ses dispositifs d’hébergement, d’accès aux soins, de médiation familiale ou d’aide aux jeunes parents.

Association loi de 1901 Créé(e) en 1881 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Pasteur Yves GOUNELLE
Salariés : 30
Bénéficiaires : 35/ans

47 rue de Clichy, 75009, PARIS
01 44 53 47 09
3semaines@free.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Administration et gestion d’une Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) sous contrat avec le Conseil Général de l’Oise.

Implantations :

Une maison d’enfants à caractère social(MECS) à MONTJAVOULT (Oise) : « La Clé des Champs » qui reçoit des enfants de 4 à 15 ans que l’Aide Sociale à l’Enfance du département de l’Oise nous confie 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Créé(e) en 1905 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Antoine Durrleman
Directeur(e) : Gilles Petit-Gats
Salariés : 290
Bénévoles : 90
Bénéficiaires : 16000

20 rue Santerre, 75012, Paris
01 72 63 10 01
secretariatdg@casp.asso.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

La mission du Casp est de lutter contre la pauvreté, les exclusions et toutes les formes de détresse

Son but est d’« accueillir, aider, conseiller, accompagner, soutenir sans distinction de religion, de race, d’idéologie ou de nationalité ceux qui le consultent en raison de difficultés d’ordre moral, psychologique, relationnel, juridique, matériel, économique ou spirituel » selon l’article 1 de ses statuts.

Accueillir, orienter, accompagner en vue de l’insertion sont les quatre maîtres mots qui définissent le travail qu’il réalise.

Le CASP est à la fois un « urgentiste » et un promoteur d’insertion.

Ces deux approches sont pour lui complémentaires : l’urgence, geste humanitaire, est celui qui répond à la première nécessité ; l’insertion est un travail de fond, une démarche sur le moyen ou le long terme qui vise à l’autonomie de la personne.

Son action est préventive, palliative et curative. Elle va de l’accueil de jour à l’insertion professionnelle, de l’hébergement d’urgence à l’accès à un logement durable.

Le CASP met en place à cette fin les services adaptés à ces missions, en s’efforçant que les démarches entreprises soient toujours effectuées avec la participation active des personnes elles-mêmes.

Son action s’exerce principalement à Paris mais a vocation à concerner la région parisienne.

Valeurs :

Parce que la lutte contre les exclusions ne peut pas être un thème abstrait de discussion mais la mise en œuvre concrète et collective de moyens d’action pour résister au fatalisme et au découragement devant les difficultés sociales rencontrées par une partie de la population de notre pays.

Parce que le CASP est un rassemblement de femmes et d’hommes, professionnels et bénévoles :

  • qui disent non à l’injustice
  • qui affirment que l’exclusion sociale n’est pas une fatalité
  • qui ont choisi de mettre leur savoir-faire et leurs compétences au service des personnes en détresse

Parce que seul cet engagement permanent et durable au bénéfice de la collectivité pourra rétablir les personnes fragilisées par les échecs, la détresse physique et morale dans leur dignité et leur humanité en les aidant à réunir les conditions indispensables à la définition et à la mise en œuvre d’un nouveau projet de vie.

Parce que cette conviction et cette volonté communes, au fondement du projet associatif du CASP, contribuent par leur dynamique au renforcement du lien social.

Fonctionnement :

L’action du Casp est répartie en sept pôles :

Le pôle Urgence :

Un service de domiciliation, l’Espace solidarité insertion (ESI) “La Maison dans la rue” pour un accueil ouvert en journée, et deux dispositifs d’hébergement.

Le pôle Hébergement d’Insertion :

Trois Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) : le CHRS Cretet, le CHRS Pouchet et le CHRS Tillier.

Le pôle Insertion économique et sociale :

Le service RSA offre une prise en charge globale des bénéficiaires du RSA. Il accompagne les personnes dans leur projet professionnel, vers le logement si nécessaire et par rapport à d’autres problématiques qui peuvent surgir dans des situations de grande précarité sociale. Le service Emploi accompagne des demandeurs d’emploi dans leurs démarches et les aide à l’insertion.

Le pôle Asile :

Le pôle asile est composé de 4 entités: la CAFDA (Coordination de l’Accueil des Familles Demandeuses d’Asile) plate forme d’accueil de familles qui demandent l’asile à Paris, le CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) est un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile ayant sollicité le statut de réfugié, le service d’accompagnement des réfugiés, le service d’accompagnement des déboutés du droit d’asile.

Le pôle Hébergement de Stabilisation :

Le pôle regroupe trois structures dédiées à des personnes isolées, marginalisées, ayant besoin d’un temps long avant d’envisager une insertion : le Centre d’hébergement de stabilisation Servan dédié à des femmes, le centre Vaugirard et celui des Vignes à Pantin. Les Vignes accueillent des hommes.

Le pôle Familles monoparentales, le pôle compte trois entités :

La maison d’accueil Eglantine dédiée aux femmes sans domicile avec enfants, la résidence sociale Championnet dédiée à des familles monoparentales est conçue comme une alternative à l’hébergement en structure collective ou en hôtel commercial. Le foyer Trévise qui ouvrira en juillet 2012.

Le pôle Logement :

Le pôle Logement gère plusieurs résidences sociales ainsi que des appartements en diffus, notamment dans le cadre de « Louez Solidaire », et conduit régulièrement des missions d’intermédiation locative à la demande de la ville de Paris ou des bailleurs. Il offre un soutien important à tous les dispositifs du CASP.

Créé(e) en 1975

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Jean-Marc Bellefleur
Directeur(e) : Jean-Robert Yapoudjian
Bénéficiaires : 600

9 rue des chaudronniers, 68100 , MULHOUSE
03 89 33 38 00
dg@acces68.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

L’action de l’association ACCES 68 s’axe autour de 5 pôles :

* Le pôle Accueils Insertions :

Dans le cadre de la lutte contre les exclusions, le pôle Accueils-Insertions, avec quatre établissements (la Maison du Pont, le Centre d’hébergement d’urgence, le Centre d’hébergement de stabilisation, le Centre d’ébergement et de réinsertion sociale, CHRS) et un service (le 115), vient répondre à un des maux de notre temps : l’absence d’un lieu où vivre, d’un lieu pour se poser, se reposer et pour refaire des projets. Pour atteindre cet objectif, se comptent des centaines d’actes éducatifs, des milliers d’heures d’écoute, des sourires et des regards, qui forcent le respect.

* Le pôle Emploi :

Dans nos établissements (CAVA de Habsheim, chantiers d’insertion de Habsheim et de Colmar), des personnes, sous contrat aidé, vivent la première étape de leur parcours d’insertion. Ces établissements, habilités par les Pouvoirs Publics, se situent en effet en amont des autres dispositifs de l’insertion par l’activié économique. Ils s’inscrivent résolument dans une logique sociale, tout en ayant une activité dans le secteur économique. Les Chantiers d’Insertion, du fait de leur faible seuil d’exigence, contribuent à fournir une activité à ceux qui sont les plus éloignés du marché de l’emploi. Toutes les étapes de production rencontrées dans nos chantiers permettent d’acquérir compétences et capacités facilitant le retour à l’emploi. Notre association compte deux sites d’insertion, à Habsheim et Colmar.

* Le pôle Logement :

Le pôle logement compte 3 établissements (FJT, CHT, CHEMIDA) et un service (service logement), le tout situé sur le même site des Chaudronniers, à Mulhouse. L’activité de ce pôle logement se concentre en direction de personnes qui risquent de perdre leur logement, de jeunes qui cherchent un premier logement et de personnes qui arrivent de l’étranger.

* Le pôle Projet Réfugié :

Des pays de l’Est, mais aussi d’autres régions du Globe, des personnes fuient leur pays parce qu’elles craignent pour leur vie ou subissent des persécutions. Un certain nombre viennent en France et demandent l’asile politique. L’objet du pôle Projet Réfugié, avec 5 établissements et un service, est de les recevoir et de les accompagner dans leurs démarches.

* L‘aumônerie :

L’aumônerie est une manifestation du ministère de l’Église dans le domaine de l’action sociale. Elle représente la sollicitude et la compassion de l’ensemble des chrétiens pour celles et ceux qui ont besoin d’une aide à un moment particulier de leur vie : souci d’accueil, de présence et d’accompagnement à l’image de l’amour de Dieu envers sa créature. L’aumônerie est sous la responsabilité directe du conseil d’administration et n’est pas reliée directement à une Église, même si c’est une aumônerie évangélique. Les membres de l’aumônerie font leurs interventions en accord avec la direction des établissements dans lesquels ils interviennent. L’aumônerie est régie par une charte précise. L’accompagnement social et l’œuvre de l’aumônerie sont clairement distingués. L’aumônerie obéit à une déontologie fixée dans la charte. Autour de l’aumônier principal, une équipe bénévole est présente dans les établissements de l’association (mais tous les établissements ne bénéficient pas encore d’une permanence).

Valeurs :

La foi chrétienne est la valeur fondatrice de l’association, d’où le premier « C » de son sigle : la foi comme moteur, comme point de rencontre, comme raison d’être, dans l’amour du prochain, conjuguée avec un esprit d’ouverture et d’accueil pour chaque personne comme pour chaque salarié qui collabore à l’action sociale entreprise.

L’association a été et demeure un lieu de service pour un certain nombre de salariés chrétiens. Elle accueille aussi dans son personnel des personnes aux convictions très variées, qui ont leur place. Chacun apporte ainsi sa pierre à l’édifice, dans le respect de l’esprit fondateur.

Ceci influe sur la nature des relations entre tous, administrateurs, salariés, personnes en insertion : comportement, respect de l’autre, principe de l’égalité des êtres humains, honnêteté, cohérence des attitudes, tolérance, et esprit solidaire.

A ceci se joint le souci d’une éthique réellement professionnelle.
Nous voulons croire qu’il est possible, pour les personnes en difficulté, de se faire aider, de s’en sortir, et de montrer leur valeur.

L’association se situe au sein d’un réseau de paroisses, de communautés chrétiennes.
Ainsi une aumônerie propose à tous le message chrétien, sous une forme adaptée, respectueuse de chacun et bien distincte du travail social proprement dit.

Fondation Créé(e) en 2000 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Président(e) : M. NAUD Daniel
Directeur(e) général(e) : M. YAPOUDJIAN Eric
Salariés : 2000
Bénévoles : 3000
Bénéficiaires : 5700

60 rue des Frères Flavien, 75020, PARIS
01 43 62 25 00
dglories@armeedusalut.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Armée du Salut dans le monde

Origines et vocation

L’Armée du Salut a été fondée en 1865 par un pasteur méthodiste William Booth, dans l’Angleterre industrielle du 19ème siècle. Portée par une éthique chrétienne, sa vocation est de répondre aux besoins physiques, sociaux et spirituels des personnes en situation de détresse.

Elle est présente dans plus de 120 pays sur les cinq continents. Elle accomplit une oeuvre d’intérêt général dans les domaines de la santé (hôpitaux, dispensaires…), de l’enseignement, du social et intervient à tous les âges de la vie, de la naissance à la fin de vie. L’Armée du Salut a pour vocation de restaurer la personne dans son corps, son humanité, ses droits fondamentaux et sa spiritualité.

Cherchant à répondre à tous les appels de détresse, Catherine et William Booth ont parfaitement défini la manière dont il convient d’aborder la personne en souffrance :

  • L’accueillir et l’écouter, la soutenir et la sécuriser en lui offrant un cadre structurant, permettant de faire le point, d’évoluer.
  • Agir sur les causes, tout en procurant une réponse immédiate à son désarroi, ce qui suppose, le cas échéant, la mise en oeuvre d’une aide d’urgence et/ou d’un accompagnement sur un plus long terme.

L’Armée du Salut en France

Une implantation progressive sur le territoire

Implantée en France depuis 1881, l’Armée du Salut s’est impliquée auprès des personnes en difficulté, créant notamment les « foyers du soldat » au cours de la première guerre mondiale.

Elle prend véritablement son essor entre les deux guerres avec la création des grandes institutions sociales à Paris et en province. Reconnue d’utilité publique par le décret du 7 avril 1931, elle ne cesse d’accroître son rayonnement dans les domaines sanitaire et social jusqu’en 1939.

A l’issue du deuxième conflit mondial, elle relance son activité en élargissant ses actions sur la jeunesse : elle développe des actions pédagogiques, met en place des maisons d’enfants et des centres d’apprentissage, crée des clubs de prévention et des établissements relevant de l’Education spécialisée.

Parallèlement, l’Armée du Salut développe un partenariat avec les pouvoirs publics et avec les acteurs du champ social. Membre fondateur d’organismes tels que l’Union Nationale Interfédérale des OEuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux ( UNIOPSS ), la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale ( FNARS ), le Syndicat général des Oeuvres Privées sanitaires et sociales ( SYNEAS ), La Fédération française des Banques Alimentaires, elle s’inscrit dans les dispositifs de lutte contre les formes d’exclusion, organise et gère des structures d’accueil en partenariat avec d’autres institutions ou services, à la demande des pouvoirs publics.

Organisation :

Adaptation aux évolutions et aux nécessités

En 1994, désireuse d’articuler avec une plus grande pertinence action sociale et spiritualité, l’Armée du Salut adopte de nouveaux statuts:

  • La gestion des établissements à caractère social et médico-social est assurée par l’Association des OEuvres Françaises de Bienfaisance de l’Armée du Salut (AOFBAS).
  • Les officiers constituent une Congrégation reconnue par l’Etat, membre de la Fédération protestante de France. Leur mission spirituelle s’exerce dans les postes d’évangélisation. La Congrégation de l’Armée du Salut situe l’éthique chrétienne, le développement spirituel et la mission d’évangélisation. Elle assure en partie avec l’Association la mission d’urgence et de prévention en amont du champ social.

Du statut d’Association à celui de Fondation

A la suite du décret du 11 avril 2000, la Fondation de l’Armée du Salut se substitue à la l’AOFBAS et est reconnue d’utilité publique. Si les valeurs et les missions de la nouvelle Fondation sont identiques à celles de l’Association, les moyens d’action sont plus étendus. Par cette démarche, l’Armée du Salut affirme sa volonté d’ouverture à la société civile, aux différents environnements politiques, culturels, sociaux et humains. Elle considère que l’échange et le partenariat sont sources de vitalité, d’enrichissement.

Implantation en France (depuis 1981):

  • 122 Structures & services, la Fondation de l’Armée du salut est implantée dans 28 départements et 16 régions
  • 3 secteurs: Exclusion/ Inclusion, Jeunesse, Soin – Handicap – Dépendance
Valeurs :

Fondation « multi spécialiste »

Riche de son histoire et de son expérience, portée par des valeurs fortes, l’Armée du Salut entend au travers de la Fondation poursuivre et étendre son engagement dans le domaine social, médico-social et sanitaire.

Elle est animée d’une volonté de modernisation, articulant caritatif et professionnalisme, l’éthique de conviction et l’éthique de compétences. La Fondation de l’Armée du Salut est attentive aux évolutions des contextes politiques et sociaux. Elle travaille à la mise en oeuvre de réponses innovantes aux problématiques nouvelles qui émergent dans le champ de l’action sociale.

La Fondation propose des prestations en direction des usagers de l’action sociale, médico-sociale et sanitaire, dans les champs de l’exclusion, de la protection de l’enfance, du soin, du handicap et de la dépendance. Elle accueille plus de 7000 personnes par jour.

Les quelques 2000 salariés et 2500 bénévoles réguliers mettent en oeuvre un accompagnement adapté aux besoins des personnes accueillies et cherchent à concrétiser, grâce à leurs actions dans plus de 120 établissements et services, trois missions :

«Secourir, Accompagner, Reconstruire »

La Fondation est certifiée par Bureau Veritas, selon le Référentiel des organismes faisant appel à la générosité du public, depuis le 24 mai 2004.

Association culturelle de droit local Créé(e) en 1999

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Thomas Hurter
Bénévoles : 50
Bénéficiaires : 1000 à 2000 par an

39 avenue Christian Pfister, 67100, Strasbourg
06 11 07 54 84
contact3j@free.fr

Objectifs et missions :

L’association Troisième Jour a pour objet statutaire de soutenir et de promouvoir l’activité de groupes de musiques actuelles par l’organisation de concerts et autres spectacles vivants.

Axes de développement actuels :

En pratique, les axes de développement actuels sont de faire découvrir à un large public et plus particulièrement aux jeunes générations issues ou non des Eglises, des groupes de musique dont la démarche artistique comprend une dimension éthique, spirituelle et/ou religieuse.

L’association a ainsi récemment mis sur pied des saisons de concerts itinérants intitulées « EnerJXpro Live » (depuis 2006 – 5 concerts par an), poursuivi son développement avec la programmation une fois par an du festival « Heaven’s Door : Foi, Entraide & Rock’n’Roll » (depuis 2008), coordonné la programmation « scène jeunes » de l’événement Protestants en Fête (2009) ainsi que le concert festif du groupe PUSH à l’occasion de la sortie nationale de ZeBible (2011).

L’association Troisième Jour assure également le développement artistique de la chorale gospel « Tomatoe’s Temple » dans le quartier de la Meinau à Strasbourg (depuis 2007).

Association Créé(e) en 1904 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Roland Chazal

19 rue Bigot, 30000, Nîmes
04 66 58 25 27
actionsociale@apa30.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

La valeur d’un être humain ne dépend pas de ce qu’il produit, de sa santé physique ou mentale ; sa dignité n’est pas tributaire de ses performances ni entamée par ses échecs, c’est notre conviction. Depuis 1904, l’Association Protestante d’Assistance, vient en aide aux personnes et familles démunies et en grande difficulté sociale.
Au-delà d’un premier accueil et d’une aide immédiate, souvent dans l’urgence, notre Association s’efforce d’accompagner ces personnes dans la durée pour faciliter leur réinsertion sociale et leur donner les moyens et les outils favorisant un nouveau départ dans la vie. Cet accompagnement social ne peut être réalisé que dans le cadre d’une relation de confiance mutuelle, avec le maximum de professionnalisme, de compétence et d’exigence dans le soutien apporté, dans le respect le plus strict de la dignité et de l’intimité auxquelles tout être humain a droit.

L’A.P.A. s’est donnée pour mission, non seulement d’assister les personnes et les familles en difficulté, mais également de les accompagner tout au long du chemin qui les mène ou les ramène à l’autonomie. En conséquence, ses activités se déclinent suivant les trois volets ci-dessous :

  • Assitance
  • Accompagnement
  • Autonomie

Association Créé(e) en 1907 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : FAURIEL Sylvain
Directeur(e) général(e) : BOSC Jean-Jacques
Salariés : 150
Bénévoles : 135
Bénéficiaires : 600 personnes en moyenne

97 rue Faventines, 26000, Valence
04 75 78 29 30
diaconat-protestant@diaconat-valence.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Dans un souci de proximité réaffirmé, nous agissons auprès de personnes fragilisées, parmi lesquelles : personnes âgées, jeunes travailleurs, jeunes en situation difficile, personnes en difficultés, chômeurs, prostitués ou en danger de le devenir, sans domicile fixe, familles en demande d’asile.

Pour eux, en veillant à la mixité sociale et à la sociabilité, nous sommes un lieu d’accueil pour toutes les fragilités, pour toutes les personnes en situation de détresse et de solitude.

Pour toutes ces personnes que nous accompagnons, nous engageons des actions individualisées d’écoute, de prévention, d’éducation et d’accès aux droits (santé, emploi, logement, etc.).

Au service de celles-ci nous développons des missions précises :

  • Répondre aux demandes et aux besoins à partir d’un travail d’accueil et d’écoute des personnes (permanences, écoute, convivialité, relation avec les personnes, travail individuel et collectif …).
  • Développer des actions d’accompagnement.
  • Engager les personnes accueillies, à l’autonomie et à la responsabilité, en développant : conseil d’établissement, réunions de résidents, comité de résidents dans les FJT, volonté de stimuler les solidarités entre les hébergés, le principe de participation des résidents reste l’enjeu principal : réflexion sur les projets etc.
  • Faire émerger les projets individuels (projet de vie, projet d’insertion) à partir de contrats individuels, en mettant en avant l’utilité sociale des personnes.
Valeurs :

Le Diaconat Protestant n’est pas seulement une association gestionnaire d’établissements sociaux et médico-sociaux.

Notre capacité d’innovation et notre devoir d’interpellation sont indispensables à la cohésion sociale et à la promotion des droits sociaux. Terreau de solidarité et de responsabilité, nous contribuons et continuerons de contribuer à l’accueil, aux soins, au soutien et à la reconnaissance des personnes les plus fragiles.

Nos valeurs communes :

  • La personne humaine dans le respect de sa dignité, la solidarité et le bien commun, sont nos valeurs premières.
    Dans le but d’améliorer le bien être des personnes, sur le plan matériel, psychologique et spirituel, en lien avec d’autres acteurs, au nom de la solidarité, de l’écoute de l’autre, du partage, de l’accueil, l’Association, attentive aux besoins affirme.
  • La pauvreté et les précarités, le chômage, la solitude et les multiples formes de souffrance et d’exclusion ne sont pas des fatalités. La nécessité de résister fonde notre lutte contre les injustices.
  • Le nécessaire respect des personnes et la reconnaissance de la dignité de chacun.
  • L’impératif d’agir sur les causes tout en unissant nos efforts pour rendre concrète et immédiate la solidarité.

Notre action vise à faire accéder les personnes à leurs droits en les considérant comme les partenaires; refusant l’assistanat et dans un souci permanent de prévention, les personnes que nous accompagnons ne sont pas objets, mais sujets de notre action. Nous travaillons à faire avec les personnes et non simplement pour elles.

Association loi 1901 Créé(e) en 1978

Président(e) : Jacques Valluis
Salariés : 20

195 avenue Victor Hugo , 93300 , Aubervilliers
01 48 11 00 03
asso@alvps.com
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Association A TRAVERS LA VILLE est une association de la Loi de 1901 qui a son siège 195 avenue Victor Hugo dans les locaux du Foyer protestant d’Aubervilliers. Créée en 1978 à l’initiative du Pasteur Alain Herrenschmidt qui l’a présidée de sa création jusqu’en 1992, le Pasteur Corinne Akli lui a succédé. Depuis juin 2012 c’est Maître Jacques Valluis Avocat Honoraire qui la préside.

Cette association est dédiée à la Prévention spécialisée dans le département de la Seine Saint Denis et plus précisément dans les deux agglomérations d’Aubervilliers et Pantin. Elle est entièrement financée par le Conseil Général et dispose d’un budget de 1m8€. Elle a plus de vingt salariés, éducateurs spécialisés, qui pratiquent le travail de rue, et qui déploient leur action sous l’autorité d’un directeur et de deux chefs de service, supervisés par le Conseil d’administration qui détermine et conduit la politique associative en liaison avec le Conseil Général et les municipalités concernées.

Quoique « laïque » A TRAVERS LA VILLE », puise son inspiration dans les combats menés depuis 1929 par le Foyer protestant d’Aubervilliers contre toutes les formes de misère et de pauvreté. Ce foyer a toujours été ouvert à tous, sans exclusive. L’action sociale qu’il promeut est fondée sur la Bible qui annonce la libération de tout type d’asservissement, la joie du don et du pardon et la capacité d’une vie fraternelle.

Association Créé(e) en 1920

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Olivier Breisch
Directeur(e) : Anne-Marie Girardeau

3 Rue Jean Descas, 33800, Bordeaux
05 56 48 70 30
accueil@habitat-jeunes-bordeaux.fr
Voir le siteVoir le site

Objectifs et missions :

L’association « Foyer Pour Tous » fondée en 1920 a pour but l’entraide sociale à la jeunesse ainsi que son développement intellectuel, physique et moral dans le cadre des activités de jeunesse et d’éducation populaire.

Les moyens mis en œuvre pour atteindre ses buts sont la résidence Jacques Ellul ainsi que la résidence des Capucins.

L’association est membre du réseau de l’UNHAJ

Elle est également adhérente à la fédération de l’entraide protestante (FEP)

Installée dans le quartier Ste Croix, l’association développe des partenariats avec les associations locales, les services municipaux, l’offre culturelle du quartier ainsi que l’action sociale du département.

Depuis 2004, l’association accompagne des projets d’économie solidaire tels que l’épicerie associative des Capucins, et l’association remuménage qui interviennent dans le domaine de la mobilité par l’aide au déménagement (et divers services qui y sont associés).

Historique :

En 1921, un petit groupe de mécènes bordelais, endeuillés par l’hécatombe de jeunes lors de la Grande Guerre, soucieux d’éducation des jeunes générations, a constitué une société civile dans le but d’acquérir un immeuble au centre de Bordeaux, situé 10 rue Voltaire, pour y installer l’Association « Foyer pour Tous ». Association qui offrait aux jeunes des activités culturelles, sportives et sociales, ainsi que des possibilités d’hébergement et de restauration. Ses buts étaient l’entraide sociale à la jeunesse.

Pendant plus d’un demi-siècle, l’association Foyer Pour Tous gestionnaire des activités sociales, a ainsi accueilli, animé, hébergé des générations de jeunes gens, étudiants, apprentis, adhérents du scoutisme et d’associations d’éducation populaire, et à partir de 1969 de jeunes travailleurs, tout en offrant un « restaurant universitaire » puis un « restaurant social ».

A partir des années 80, malgré des adaptations et des travaux de modernisation, les activités de l’association Foyer pour Tous, gestionnaire du foyer de jeunes travailleurs, sont devenues de plus en plus difficiles, l’immeuble ne correspondant plus aux normes en vigueur et aux attentes légitimes des jeunes en matière de logement et d’accompagnement.

Ayant pris conscience que son immeuble du 10 rue Voltaire à Bordeaux ne pouvait plus répondre à ses buts, et à la mise en œuvre de son objet statutaire, l’Association « les Amis de la Jeunesse (propriétaire du foncier) , en coordination avec le « Foyer pour Tous », a réalisé, de 1995 à 2004, une opération immobilière importante, qui a consisté en la construction d’un ensemble de 85 logements (Résidence Jacques Ellul, 3 rue Jean Descas à Bordeaux) pour reloger le « Foyer pour Tous, dans une structure « aux normes », et en l’achat d’un immeuble (6, rue Jules Guesde à Bordeaux) pour y aménager 4 logements annexes du Foyer pour Tous et une Epicerie solidaire. L’apport de « fonds propres » à cette importante opération, a été assuré par la vente de l’immeuble de la rue Voltaire. Des subventions et emprunts ont contribué à cet accroissement considérable du patrimoine immobilier qui répond désormais aux buts des deux Associations, tels que définis par leurs fondateurs en 1921.

Naissance d’un nouveau Projet.

En 2004, l’association Foyer Pour Tous, s’est installée dans son nouvel établissement et a concentré l’ensemble de son activité à la gestion, sociale, éducative et économique de son nouvel équipement. Elle a également engagé un processus de consolidation de l’équipe socio-éducative et de développement de son activité d’accueil des jeunes.

Créé(e) en 1913

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) :Olivier Huet
Directeur(e) :Noah Derfouli
Bénéficiaires :2500 élèves

13 bld de l’Hautil, 95094, Cergy-Pontoise
01 30 75 62 96
Voir le site

Objectifs et missions :

Créée en 1913, l’EPSS est alors l’une des 3 écoles fondatrices du travail social en France. Le fondateur, le pasteur Paul DOUMERGUE, conçoit le projet novateur de former des « ouvriers » de l’action sociale en conjuguant la pratique « sur le terrain » et l’apport des sciences humaines, juridiques et médicales les plus récentes. Cette démarche se veut doublement novatrice et engagée :

en affirmant que la question sociale mérite des réponses fondées sur l’engagement concret, les connaissances actualisées et le questionnement sur le sens
En construisant une démarche pédagogique qui instaure ces trois temps.
Cette démarche participera à la fondation d’une professionnalisation qui est déjà avancée dans le monde anglo-saxon.

L’Ecole est à cette période une partie d’un ensemble, « Foi et vie », qui tente d’articuler l’engagement chrétien par l’action sociale, avec la construction des savoirs et la formation des professionnels.. Elle participe ainsi à l’élaboration d’un ensemble de savoirs et de pratiques novateurs en action sociale précédant, inspirant et accompagnant les politiques publiques qui se mettront progressivement en place. Cette démarche, ne peut s’entendre sans référence à l’émergence de l’Etat comme acteur majeur du social et à la montée en puissance de mouvements collectifs, la « société civile », afin de ne pas laisser à l’Etat le monopole de l’intervention. Ceci s’inscrit dans une nouvelle façon de penser la question sociale et a pour toile de fond les mouvements politiques et sociaux qui vont traverser la fin du 19 et le début du 20e siècle.

Dès la fin du 19e la question sociale va se poser comme manière de régler les rapports entre les classes sociales. L’invention du social (au sens où nous l’entendons aujourd’hui) est rendue nécessaire « pour rendre gouvernable une société ayant opté pour un régime démocratique dans le cadre d’un système économique libéral (M-T JOIN-LAMBERT : « Politiques Sociales » Presses de la Fondation des Sciences Politiques (DALLOZ 1994)). Le 20e siècle, et en particulier sa seconde moitié, verra se développer des politiques publiques sectorielles comme réponse aux problèmes sociaux qui émergent : handicap, maladie, protection sociale, politiques de la Ville, Insertion… La professionnalisation des acteurs va donc prendre une place croissante (multiplication des centres de formation, développement des qualifications…) ; la question de la formation ne peut donc se poser sans référence aux politiques sociales mises en œuvre. Autant que de former des professionnels compétents et expérimentés, il s’agit aussi de former des individus capables de penser sur les Politiques Sociales et de donner du sens à leur action.

Chacun perçoit en 2007 que la question sociale nécessite un niveau de réponses au moins aussi novateur et engagé qu’au début du 20e siècle :

  • Des changements rapides interviennent dans les rapports entre générations, entre genres, entre « groupes sociaux », et affectent les subjectivités individuelles et collectives.
  • Deux tendances tendent à brouiller l’image et le rôle de l’action sociale et à rendre moins lisibles sa place et sa fonction. D’une part la tentation d’une marchandisation croissante des services publics (éducation, santé, soins, solidarité…), d’autre part, le développement de l’action humanitaire, caritative, du mécénat.
  • Les mutations économiques à l‘échelle de la planète, les interconnexions multiples, mais également les divisions sociales croissantes affectent simultanément la vie politique et sociale.
  • L’action sociale est elle-même « éclatée » car revendiquée par tous les secteurs de la vie publique ou privée ; ce qui conduit à la constitution d’un vaste secteur dit « de l’intervention sociale. » Face à ces modifications du contexte mais aussi des politiques, et à leurs conséquences, face aux enjeux sociaux collectifs, plus que jamais s’affirme la légitimité de l’intervention sociale et le besoin d’une formation de qualité pour ses acteurs. Aussi, les membres de l’association réaffirment aujourd’hui, les convictions qu’ils partagent.
  • L’Ecole est un outil au service d’une conception de l’intervention sociale qui vise la transformation par la société elle-même et dans un cadre démocratique des conditions de vie et des rapports sociaux. En effet, la différenciation sociale croissante menace l’intégration sociale et le développement individuel.
  • Les sciences peuvent et doivent nourrir l’intervention sociale et éducative , et réciproquement. L’Ecole est également un lieu ressources et un lieu d’expérimentation, au service de l’éducation, de la formation, et du développement des personnes et des institutions qui partagent cette vision de l’intervention sociale qualifiée.
  • La formation comme l’intervention sociale exigent de chacun l’exercice et le développement de deux libertés fondamentales : la liberté de conscience (qui a toujours été la référence des dirigeants de l’epss) , et la liberté de pensée comme creuset où se forme l’esprit critique qui conduit au respect Charte des convictions –CA 02-2007 de l’autre. Cette double exigence définit pour eux le cadre laïque de leur action.
  • La responsabilité2 au sens de la responsabilité de soi-même et d’autrui, est constitutive de la dignité des personnes. Les conditions de son exercice, individuel ou collectif, doivent s’offrir à tous quels que soient son degré d’autonomie, son handicap ou son inadaptation. Ces convictions se concrétisent dans des principes d’actions et des axes de vigilance qui doivent se retrouver dans la gouvernance, dans l’organisation, dans les projets de formation ainsi que dans la place et le rôle réservés aux acteurs de la formation (équipe pédagogique, personnels administratifs ou financiers, enseignants, étudiants, partenaires…)

Considérer que chaque personne est en croissance tout au long de sa vie Une vigilance particulière doit être portée sur les points suivant :

  • la qualification initiale et permanente des personnels de l’Ecole
  • la diversité des modes d’accès à la qualification et l’individualisation des parcours de formation
  • promouvoir l’exercice d’une réflexion critique, alimentée tant par l’évaluation de l’action que par l’interpellation des connaissances. Une vigilance particulière sera portée sur la volonté de rendre compte de l’action, d’en interroger les résultats, de susciter, accepter et partager les réflexions sur l’action, promouvoir les responsabilités en fonction de la place et du rôle de chacun
  • s’inscrire dans les débats publics – Permettre l’instauration d’espaces de débats raisonnés Une vigilance particulière sera portée à développer la capacité collective à s’approprier les éléments de débats, à développer la liberté de conscience et la liberté de pensée, à construire une réflexion et une expression collective et responsable, encourager un niveau élevé d’engagement personnel
  • aloriser la complémentarité et l’interdépendance des qualifications et des responsabilités Une vigilance particulière sera portée sur la transversalité entre les formations, sur la coopération entre les fonctions au sein de l’organisation, sur la reconnaissance des responsabilités propres en fonction de la place et de la fonction de chacun
  • évelopper et favoriser les partenariats Une vigilance particulière sera apportée à ce que les partenariats se construisent dans une complémentarité réciproque et non dans la concurrence, au bénéfice de chacun des acteurs. Cette charte a vocation à être déclinée dans l’ensemble des textes organisant la vie associative et l’activité du centre de formation. 2 Cf. Ricœur et Levinas

Association droit local Créé(e) en 1834 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Jean-Christophe GRAFF
Directeur(e) : Bernard SAETTLER
Salariés : 8
Bénévoles : 400
Bénéficiaires : 2000

2 RUE BRÛLÉE, 67000, STRASBOURG
03 88 32 28 54
semis@semis.org
Voir le siteVoir le site

Objectifs et missions :

Témoigner, par la Parole et le Geste, de l’amour de Dieu comme une bonne nouvelle libératrice.

Missions : formation d’adultes, présence dans le monde du travail, témoignage par la vente de livres sur des marchés, actions d’entraide, …)

Zones géographiques d’implantation : un siège à Strasbourg, une antenne à Bischwiller (Alsace du Nord).

Créé(e) en 1977

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Thierry SCHULER

6 rue des imprimeurs, 67200, Strasbourg
03 88 10 34 50
tyschuler@gmail.com
Voir le site

ASSOCIATION Créé(e) en 1950 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Nicole DEHEUVELS
Directeur(e) général(e) : Laurent DESMARESCAUX
Salariés : 48
Bénévoles : 9
Bénéficiaires : 44

3 rue Jean-François Lépine , 75018, Paris
01 46 07 74 87
direction.generale@labienvenue.com
Voir le site

Objectifs et missions :

La Bienvenue est une association de gestion de foyers éducatifs reconnue d’utilité publique.

Elle oeuvre dans le domaine de la protection de l’enfance. Son projet est fondé sur des valeurs chrétiennes.

Elle accueille au sein de ses services des jeunes en difficulté qui lui sont confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance et la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Pour mener à bien sa mission d’accompagnement des jeunes, elle dispose de 3 services :

  • le foyer La Bienvenue : foyer éducatif mixte situé à Noisy-le- Sec ;
  • le foyer Pelleport à Paris 20ème qui accueille des jeunes filles ;
  • le service Starter qui accueille en journée des adolescents et le service clés qui suit des jeunes filles majeures. Pour ces 2 services, les jeunes sont hébergés en foyers de jeunes travailleurs.

Association loi 1901 Créé(e) en 1988 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Humanitaire & International, Social & Culturel
Président(e) : Philippe Fournier
Directeur(e) : Jean-Marc SEMOULIN
Salariés : 8 ETP sur le site d’Ecquevilly (78)
Bénévoles : 3 ETP en 2011, soit une cinquantaine de personnes

13 rue des Fontenelles – ZAC du Petit Parc, 78 920, Ecquevilly
01 34 75 56 15
esperance@lagerbe.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Créée en 1988, l’association LA GERBE a pour vocation d’aider les personnes en difficulté ou en situation d’exclusion. Cette ONG, à caractère humanitaire et social, reconnue d’intérêt publique, intervient sur le plan national et international, sans discrimination.

Le Pôle d’Ecquevilly, siège social de l’association, est la plateforme logistique où est traité le matériel collecté avant sont expédition vers nos partenaires à l’étranger (Roumanie, Bosnie, Ukraine…). Ces structures implantées localement mènent des actions en faveur de personnes en situation d’exclusion ou de précarité dans leur environnement.

Depuis 2006, l’association prte un chantier d’insertion qui salarie 16 personnes en contrat aidé 26h par semaine pour une durée de 6 mois. Ce dispositif vise à permettre à une personne sans emploi de renouer avec le monde du travail tout en bénéficiant d’un accompagnement social et professionnel. L’équipe contrôle et prépare le matériel (vêtements, mobilier, vélos…) donné à l’association destiné à l’aide humanitaire.

Pour financer ces actions solidaires, des activités économiques solidaires ont été développées au fil des années: brocante, boutique équitable, bouquinerie ou collecte de denrées recyclables. Depuis 2012, le projet « Ressourcerie* des 2 rives de Seine » vient renforcer cette dynamique.

Bénévolat à Ecquevilly (78) :

En plus des équipes salariées, l’association sollicite l’intervention de nombreux bénévoles afin de pouvoir mener à bien ses actions. En 2011, une cinquantaine de personnes ont donné de leur temps soit environ 3 ETP sur l’année. Les bénévoles intègrent différentes activités en fonction de leurs compétences, de leurs envies et de leurs disponibilités. Ils participent à la vie associative: rencontres, repas, formations…

Les besoins sont multiples et grandissants avec le développement de la ressourcerie.

Nous recherchons par exemple: des chauffeurs pour les collectes, des équipiers de tri pour l’atelier vêtements, des vendeurs en brocante, des professeurs pour la remise à niveau, des bricoleurs, etc…

Vous souhaitez en savoir davantage?

Contact: Anne-Lydie VERGNON, Coordinatrice des bénévoles

anne-lydie.vergnon@lagerbe.org ou 01.34.75.56.15

Fondation Créé(e) en 1855 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Elisabeth Lefèvre
Salariés : 2

63, rue Pernéty, 75014, PARIS
01 45 43 69 50
fondationpaumiervernes@hotmail.fr

Objectifs et missions :

Le foyer protestant d’étudiantes (36 étudiantes) a pour but de recevoir, au cours de leurs études, des jeunes filles qui se préparent à l’exercice d’une profession, et de leur assurer notamment le logement, pour un prix modique, dans une ambiance qui se rapproche du milieu familial.

Association Créé(e) en 1946 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Agneta MEYER
Directeur(e) : Francis BOSSERT
Salariés : 47 ETP
Bénéficiaires : 60

6 rue des Larrons, 68500, GUEBWILLER
03 89 62 13 13
mecf@lebercail.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Le Bercail ouvre ses portes à tout enfant, confié par un juge des enfants ou par un service de la protection de l’enfance, qui, pour l’une ou l’autre raison, ne peut pas rester dans sa famille, temporairement ou non.

Présentation :

Le Bercail est composé de six unités de vie accueillant chacune de 9 à 10 enfants.

Le 7e groupe réunit les adolescents à partir de 16 ans, les jeunes ont chacun leur studio où ils apprennent les rudiments de l’autonomie.

Le Bercail se situe en Alsace, à Guebwiller, dans le Haut-Rhin

Association Créé(e) en 2001

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : LIARAS Anita
Directeur(e) général(e) : MONNET Walter
Salariés : 150

176 rue Pierre Valdo, 69005, LYON
04 77 30 32 95
personnel@epvaldo.org
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Entraide Pierre Valdo, association régie par la loi 1901, a été créée en 2001.

Valeurs

Nos valeurs sont fondées sur une référence chrétienne, puisque l’ Entraide Pierre Valdo est issue d’associations protestantes d’entraide. Elle s’engage pour cela, afin que la justice, la solidarité, la générosité et la fraternité s’opposent à l’égoïsme, à la volonté de puissance et à l’exclusion des uns par les autres.

L’EPV adhère à la Fédération Nationale de l’Entraide Protestante et donc à sa Charte.

D’autres documents de références sont imposés par la loi :

  • La Charte de l’accompagnement des demandeurs d’asile et des réfugiés au sein du dispositif national d’accueil,
  • L’article 2 de la Loi du 2 janvier 2002,
  • L’arrêté du 8 septembre 2003 relatif à la charte des droits et liberté de la personne accueillie.

C’est dans le cadre de la solidarité nécessaire entre les hommes et de la lutte contre l’injustice, la pauvreté et l’exclusion, que l’Entraide Pierre Valdo gère l’accueil et l’accompagnement des demandeurs d’asile depuis leur entrée en France jusqu’à leur intégration dans la mesure ou ils ont obtenu le statut de réfugié.

C’est aussi une réflexion sur le sort des déboutés, sur ce qui est possible pour eux en France, ou dans d’autres pays, c’est les aider à construire d’autres projets que ceux auxquels ils avaient pensé à leur arrivée et qui s‘avèrent peut-être irréalisables.

C’est également la gestion d’un CLSH qui utilise la propriété de Lyon 5e pour l’accueil des enfants comme l’avait souhaité, en 1948, la légatrice du 176 rue Pierre Valdo, tout en recherchant des solutions de pérennisation, tant au niveau du fonctionnement que des bâtiments.

Missions

Elles s’orientent actuellement dans deux directions :

  • Recevoir des demandeurs d’asile et des réfugiés dans le cadre d’une mission d’état et d’intérêt général.
  • Accueillir des enfants de 4 à 15 ans tous les mercredis, et pendant les vacances scolaires en proposant des activités nombreuses et variées dans un but ludique et socioéducatif pour un meilleur épanouissement de chacun, enfants et animateurs.

Alliances et partenariat

Elles s’orientent vers les Institutions et les associations intervenant dans le domaine de la demande d’asile, du social, du logement, de la formation, de l’enfance.
Il faut distinguer les partenaires de l’association et ceux des établissements (terrain)

Défis de l’association

Fonder son projet sur les valeurs qui l’animent, et en particulier :

  • Soulager toute souffrance
  • Dénoncer les causes idéologiques de la souffrance et de l’exclusion
  • Dénoncer les systèmes qui portent atteinte à la dignité et à la liberté

En prenant en compte :

  • les souhaits des différents acteurs
  • la population accueillie et son besoin d’insertion
  • les contraintes économiques de gestion
  • la complexité croissante des réglementations
  • les exigences de sécurité
  • la collaboration nécessaire et parfois difficile entre bénévoles et salariés
  • la diversité et l’éloignement des structures qui la composent
  • le fait que ces structures relèvent d’autorités de tutelles différentes

Association Créé(e) en 1906 (loi 1901) / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel

2 Rue Joseph Fourier, 38000, Grenoble
04 76 03 26 88
contact@diaconat-grenoble.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Le Diaconat Protestant de Grenoble existe depuis 1906 en tant qu’association loi 1901. Il exerce la solidarité et l’entraide au profit des personnes en difficulté. Il accueille, écoute et aide celles et ceux qui souffrent, se mobilise pour plus de justice et d’amour, agit sur les causes de l’exclusion et de la misère et interpelle l’opinion et les pouvoirs publics sur des questions de société.

Ses domaines d’action sont principalement :

  • Précarité et pauvreté
  • Etrangers et demandeurs d’asile
  • Insertion economique et sociale
  • Logement, hébergement
  • Ecoute et partage
  • Lutte contre l’exclusion et la pauvreté
  • Accueil de l’étranger, hébergement.

Association Créé(e) en 2013

Président(e) : Florence Barret
Salariés : 3
Bénévoles : 5
Bénéficiaires : une centaine de personnes

82 Grande Rue, 60540, PUISEUX le HAUBERGER
03 44 31 53 51
cpcv@cpcvpicardie.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

A l’écoute des transformations de la société et des problèmes qu ‘elle génèrent et ancrée dans l’éducation populaire , le CPCV Picardie a pour but de :

  • Prendre place dans la lutte contre les inégalités et les injustices, en cherchant à privilégier les actions d’insertion et d’hébergement pour les personnes qui en subissent le plus durement les conséquences.
  • Former des personnes qualifiées . Animé par une exigence de qualité , le CPCV Picardie s’engage pour que la formation soit un moyen privilégié de développement personnel et d’élaboration de projets de vie qui permettent de dépasser les déterminisme sociaux et culturels.
  • Etre un lieu ouvert de rencontres et d’actions dans les domaines de l’éducation et de la formation, de l’insertion sociale et professionnelle…

Prendre place dans la lutte contre les inégalités et les injustices, en cherchant à privilégier les actions d’insertion et d’hébergement pour les personnes qui en subissent le plus durement les conséquences.

Former des personnes qualifiées . Animé par une exigence de qualité , le CPCV Picardie s’engage pour que la formation soit un moyen privilégié de développement personnel et d’élaboration de projets de vie qui permettent de dépasser les déterminisme sociaux et culturels.
Etre un lieu ouvert de rencontres et d’actions dans les domaines de l’éducation et de la formation, de l’insertion sociale et professionnelle…

Implantations :

Actions réalisées

  • hébergement et accompagnent de 32 ménages dans la résidence sociale de Puiseux le Hauberger dans l’Oise. La Résidence Sociale accueille des personnes seules ou en couple, avec ou sans enfants qui n’ont pas de logement .La résidence est agréée APL.
  • accompagnement de 75 bénéficiaires du RSA

hébergement et accompagnent de 32 ménages dans la résidence sociale de Puiseux le Hauberger dans l’Oise. La Résidence Sociale accueille des personnes seules ou en couple, avec ou sans enfants qui n’ont pas de logement .L a résidence est agréée APL .
accompagnement de 75 bénéficiaires du RSA

Partenariats

Pour réaliser ses objectifs , l’association est partenaire du milieu associatifs , des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, des organismes protestants , des entreprises , des collectivité locales et territoriales

Historique :

Le CPCV Picardie a ouvert la Résidence Sociale de Puiseux le Hauberger en juin 2014, avec le soutien du CPCV Ile de France.

Association loi 1901 Créé(e) en 1965

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Jean-Philippe BOLLE
Directeur(e) : Pasteur Joel DAUTHEVILLE
Salariés : 6
Bénévoles : 30
Bénéficiaires : 200

1249 avenue Raymond Pinchard , 54000, NANCY
03 83 96 35 16
lebuisson.ardent@wanadoo.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Du lundi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h00

  • Le Buisson Ardent rassemble des femmes et des hommes qui, en tant que citoyens responsables, s’engagent pour accompagner leurs prochains dans une vie « debout ».
  • Assurer auprès des habitants du quartier du Haut-du-Lièvre un service d’accueil, d’éducation populaire et de formation.
    Éveiller l’intérêt de tous, de rassembler les sympathisants et de mobiliser des bénévoles pour la promotion de ses projets et de leur réalisation.

Créé(e) en 1951

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Salariés : 30
Bénévoles : 50
Bénéficiaires : Entre 1300 et 1500 personnes par an

23 rue Gouffrand , 33000, Bordeaux
05 57 87 13 92
Voir le site

Objectifs et missions :

Association Loi 1901, agréée d’éducation populaire et centre social CAF, le Foyer Fraternel est depuis plus de 50 ans un lieu d’accueil, d’écoute, d’accompagnement social et d’animation ouvert à tous.
Les équipes d’animation proposent pour les habitants du secteur Picard – Martinique – Chartrons et de la CUB, les activités suivantes :

  • Halte Garderie
  • Centre de Loisirs
  • Secteurs Jeunes et Jeunes Adultes
  • Atelier Adultes (ESF)
  • Atelier de langue française et d’alphabétisation
  • Atelier informatique
  • Accompagnement scolaire
  • Camps et séjours de vacances
  • Soutien familial
  • Entraide vêtements (6/7 ventes annuelles type braderie)
  • Lieu d’accueil de jour pour personnes en grande difficulté

En multi partenariat tant associatif qu’institutionnel (CAF, CG, ville de Bordeaux, DRTEFP, FASILD, Préfecture…) le Foyer Fraternel accueille entre 1300 et 1500 personnes par an. Il est membre de l’entraide protestante, de la Fédération nationale des centres sociaux, des collectifs CLARTE et CAUSE (urgence sociale).

Association Créé(e) en 1947 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Bernard Marion
Secrétaire général(e) : Alexandra Box
Salariés : 4
Bénévoles : 10
Bénéficiaires : 80000

5 place de Venetie, 75013, Paris
01 45 83 62 63
secretariat.national@ucjg.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

YMCA France est la branche française du mouvement des YMCA présent dans 119 pays.

Le mouvement des YMCA France regroupe 21 associations représentées par l’Alliance. Tournées vers les jeunes et les personnes en difficulté, celles-ci œuvrent pour une société équitable en accompagnant l’individu. Les membres interviennent dans trois domaines : l’insertion, le tourisme social et solidaire et la jeunesse.

Nous accueillons les personnes qui viennent aux YMCA avec leurs particularités et leur fournissons l’espace nécessaire à leur épanouissement et développement.

Les actions que nous soutenons :

Tourisme social et solidaire : hébergements touristiques à prix accessibles, classes de découvertes, séjours scolaires, camps de vacances, etc.

Insertion : aide à l’hébergement, accompagnement vers l’emploi et l’emploi adapté, accueil et accompagnement de migrants (demandeurs d’asile et des

réfugiés…), formations, accompagnement des personnes en situation de handicap et des personnes cérébro-lésées…

Jeunesse : organisation de séjours pour les jeunes, échanges internationaux, missions de volontariat en France et à l’international, participation à des programmes internationaux YMCA, formation BAFA…

De surcroît, les YMCA proposent également des programmes liés au sport et à la culture ; allant de la compagnie de théâtre, des démarches de création et d’expression jusqu’à l’accompagnement des personnes en situation de handicap vers l’affirmation de leur identité. En outre, les centres proposent des activités sportives et culturelles.

L’Alliance nationale des YMCA France, créée en 1927, anime et fédère le réseau et le représente au niveau national et international.

Implantations :

Pôle Tourisme / éducation populaire :

  • 13 centres de séjours en France dans 8 régions de France

Pôle Insertion :

  • Toulouse (31) : plusieurs établissements (résidences jeunes, ESAT, accueil migrants..)
  • Villeurbanne (69) : résidence jeunes

Association Loi 1901 Créé(e) en 1985 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : DELEPLANQUE HUGUES
Directeur(e) : Patrick PAILLEUX
Salariés : 136
Bénévoles : 100
Bénéficiaires : 5600

9 AVENUE DENIS CORDONNIER, 59000, LILLE
03 28 55 31 75
siege@abej-solidarite.fr ; candidaturesante@abej-solidarite.fr
Voir le site

Association reconnue d’utilité publique Loi 1901 Créé(e) en 1868 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : M. Benoit LAVALLART
Directeur(e) général(e) : M. Geroges DUGLEUX
Salariés : 508
Bénévoles : 50
Bénéficiaires : 2500

3 Bis rue des Bâtisseurs, 91350, GRIGNY
01 69 84 37 00
siege.el@abej-coquerel.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Accueillir et accompagner l’enfance en danger, les exclus de la société, les personnes âgées dépendantes, soutenir et accompagner à domicile.

Plusieurs établissements: Maisons d’enfants à caractère social, Centre de Réinsertion Sociale, Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, Service d’aide et soin à domicile.

Valeurs :

Privilégier le respect de la dignité des personnes accueillies.

Aller vers l’autre en joignant le geste à la parole.

Prendre en compte l’histoire de chacun.

Ecouter, encourager et accompagner sans prosélytisme, en respectant idées et convictions.

Individualiser les prises en charge en fonction des projets et inspirations de chaque personne accueillie.

Donner à chacun les moyens de se projeter dans l’avenir et d’exercer à nouveau sa liberté.

Partager l’espérance qui aide à regarder au-delà des limites humaines.

Implantation(s) :

15 établissements implantés sur 4 départements: L’Oise, L’Aisne, la Seine et Marne, et l’Essonne.

Association reconnue d’utilité publique Créé(e) en 1985 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Humanitaire & International, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Jean-Michel Hitter
Secrétaire général(e) : Jean Fontanieu
Salariés : 14
Bénévoles : 3

47, rue de Clichy, 75009, Paris
01 48 74 50 11
contact@fep.asso.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Visage de la solidarité protestante, la Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) se fixe comme objectif de lutter contre toutes les atteintes à la dignité humaine, parce que « la pauvreté et les précarités, le chômage, la solitude, l’exclusion et de multiples formes de souffrance ne sont pas des fatalités » et « sont en contradiction avec la Déclaration universelle des droits de l’homme et en opposition avec l’Evangile » (extraits de la charte de la FEP).

La FEP regroupe 360 associations et fondations, ce qui représente environ mille établissements et services dans le secteur social, médico-social et de la santé. Ce réseau national regroupe près de 28 000 collaborateurs, salariés et bénévoles, investis dans de multiples actions : accès aux soins, insertion, hébergement, logement, accueil et accompagnement des personnes dépendantes ou souffrant d’exclusions, etc.

Implantations :

Pour développer un réseau de proximité sur l’ensemble du territoire, la FEP est structurée en six régions :

  • Nord/Normandie/Ile-de-France
  • Rhône-Alpes/Auvergne/Bourgogne
  • Arc Méditerranéen
  • Grand Est
  • Sud Ouest
  • Grand Ouest

Chacune dispose d’un secrétariat régional et d’un comité régional.

Cette structuration régionale permet aux associations membres de la Fédération de bénéficier d’un accompagnement de proximité.

Actions :

Les actions de la Fédération sont réparties sur plusieurs axes :

  • l’accompagnement des associations adhérentes à la Fédération : réflexion politique et éthique, conseil, formation, coopération entre associations, cheminement commun sur le sens des actions de soins et de solidarité.
  • la représentation auprès des pouvoirs publics, le plaidoyer et la sensibilisation de l’opinion publique.
  • le renouvellement et le développement de la vie associative.

Un exemple d’outil de communication à disposition des associations adhérentes : Proteste, la revue trimestrielle d’information et de réflexion de la fédération.

Association de droit local / Activités des organisations religieuses Créé(e) en 1990

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Langlois
Secrétaire général(e) : Ketterer
Salariés : 3
Bénévoles : Plus de 100
Bénéficiaires : 400 environ par année

52 A rue du Mannberg, 68360 , Soultez
03 89 62 10 11
logistique@famillejetaime.com
Voir le site

Objectifs et missions :

L’association a pour but :

  • Promouvoir un projet global pour la famille dans une perspective chrétienne
  • Mettre en oeuvre les moyens permettant de développer les activités de FJA
  • Offrir un lieu de réflexion et d’action à tous ceux qui partagent notre intérêt pour la famille
  • Elle s’interdit de poursuivre un but politique, racial ou culturel.

Association Créé(e) en 1981 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : Stenger Véronique
Secrétaire général(e) : Hitter Jean-Michel
Salariés : 47
Bénévoles : 150
Bénéficiaires : Plus de 1200

19 quai des bateliers, 67000, Strasbourg
03 88 35 70 76
stephane.burgert@etage.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Membre de la Fédération d’Entraide Protestante, l’association l’Étage mène, depuis plus de 30 ans, de nombreuses actions auprès d’un public en grande difficulté.

L’association constitue actuellement, à Strasbourg, le principal lieu d’accueil et d’accompagnement de jeunes de moins de 25 ans en situation de rupture. Un lieu d’accueil et un restaurant social ouvert midi et soir permettent d’établir et de maintenir le contact avec une population de jeunes adultes en difficulté, souvent sans domicile fixe.

Depuis une dizaine d’années, l’association a élargi ses services à des familles et des personnes isolées de tout âge, notamment à travers ses dispositifs d’hébergement, d’accès aux soins, de médiation familiale ou d’aide aux jeunes parents.

Association à but non lucratif Créé(e) en 1959

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : JEUNESSE Yves
Directeur(e) : GERBER Samuel
Salariés : 5

1 rue de l’ancienne digue, 67100, Strasbourg
+33 3 88 35 46 76
info@visa-ad.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Spécialisés dans le volontariat, nous sommes accrédités pour la coordination et l’envoi de volontaires en France et à l’Etranger.

De 18 à 25 ans sur des missions de Service Civique et de 18 à 30 ans pour un Service Volontaire Européen.

« Association de jeunesse et d’éducation populaire », nous sommes agréés par l’Agence du Service Civique et par l’INJEP.

Valeurs :

Nous revendiquons des valeurs simples telles que :

  • l’aide à la personne
  • l’ouverture aux autres et l’inter-culturalité
  • la non discrimination et la lutte contre les exclusions
  • la dignité de chacun et l’intégration active à la citoyenneté française et européenne
Fonctionnement :

Pour un service civique en France ou à l’étranger

Vous trouvez une mission qui vous intéresse sur le site de l’Agence du Service Civique (http://www.service-civique.gouv.fr/) en sélectionnant Volontariat International Au Service des Autres.

Pour un service volontaire européen

Vous trouvez une mission qui vous intéresse sur le site http://ec.europa.eu/youth/evs/aod/hei_en.cfm

ou vous contactez la responsable à l’envoi : anne-marie@visa-ad.org

Vous nous contactez sur info@visa-ad.org.

Vous remplissez un dossier de candidature et vous passez un entretien avec nous. Si votre candidature nous semble correspondre au profil de la mission, nous la proposons à notre partenaire qui décide en dernier ressort.

Si vous êtes acceptés, alors nous nous occupons des démarches administratives selon votre statut (SVE ou Service Civique).

Dans le cadre du Service Civique, il y a trois sessions de rentrée (début septembre, fin novembre et début mars pour des missions de 10, 12 et de 6 mois).

Dans le cadre du Service Volontaire Européen, plusieurs rentrées sont possibles, merci de nous contacter.

Association Créé(e) en 1975

Domaine(s) d’action : Autres secteurs
Président(e) : Pierre JEUCH
Directeur(e) : Cécile TRON

17 voie de Wissous, 91300, MASSY
01 69 30 00 67
lescedres@gmail.com
Voir le site

Objectifs et missions :

L’école chrétienne de langue française « Les Cèdres » dispense depuis près de quarante ans des cours de français à des missionnaires issus d’une trentaine de pays différents, ainsi qu’à d’autres personnes acceptant le statut et l’ambiance chrétiens de l’école. L’école est ouverte pendant toute l’année.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche
Salariés : 9
Bénévoles : 1500
Bénéficiaires : 4800

15 rue Klock, 92110, Clichy
01 42 70 52 20
benevolat@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.

Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

  • Une société démocratique

La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

  • Une société fraternelle

Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

  • Une société soucieuse de son environnement

La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.

Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.

Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.

Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association Créé(e) en 2013

Président(e) : Florence Barret
Salariés : 3
Bénévoles : 5
Bénéficiaires : une centaine de personnes

82 Grande Rue, 60540, PUISEUX le HAUBERGER
03 44 31 53 51
cpcv@cpcvpicardie.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

A l’écoute des transformations de la société et des problèmes qu ‘elle génèrent et ancrée dans l’éducation populaire , le CPCV Picardie a pour but de :

  • Prendre place dans la lutte contre les inégalités et les injustices, en cherchant à privilégier les actions d’insertion et d’hébergement pour les personnes qui en subissent le plus durement les conséquences.
  • Former des personnes qualifiées . Animé par une exigence de qualité , le CPCV Picardie s’engage pour que la formation soit un moyen privilégié de développement personnel et d’élaboration de projets de vie qui permettent de dépasser les déterminisme sociaux et culturels.
  • Etre un lieu ouvert de rencontres et d’actions dans les domaines de l’éducation et de la formation, de l’insertion sociale et professionnelle…

Prendre place dans la lutte contre les inégalités et les injustices, en cherchant à privilégier les actions d’insertion et d’hébergement pour les personnes qui en subissent le plus durement les conséquences.

Former des personnes qualifiées . Animé par une exigence de qualité , le CPCV Picardie s’engage pour que la formation soit un moyen privilégié de développement personnel et d’élaboration de projets de vie qui permettent de dépasser les déterminisme sociaux et culturels.
Etre un lieu ouvert de rencontres et d’actions dans les domaines de l’éducation et de la formation, de l’insertion sociale et professionnelle…

Implantations :

Actions réalisées

  • hébergement et accompagnent de 32 ménages dans la résidence sociale de Puiseux le Hauberger dans l’Oise. La Résidence Sociale accueille des personnes seules ou en couple, avec ou sans enfants qui n’ont pas de logement .La résidence est agréée APL.
  • accompagnement de 75 bénéficiaires du RSA

hébergement et accompagnent de 32 ménages dans la résidence sociale de Puiseux le Hauberger dans l’Oise. La Résidence Sociale accueille des personnes seules ou en couple, avec ou sans enfants qui n’ont pas de logement .L a résidence est agréée APL .
accompagnement de 75 bénéficiaires du RSA

Partenariats

Pour réaliser ses objectifs , l’association est partenaire du milieu associatifs , des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, des organismes protestants , des entreprises , des collectivité locales et territoriales

Historique :

Le CPCV Picardie a ouvert la Résidence Sociale de Puiseux le Hauberger en juin 2014, avec le soutien du CPCV Ile de France.

Association 1905 Créé(e) en 1970 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Françoise Locatelli
Directeur(e) général(e) : Francis Didier
Salariés : 90 aumoniers
Bénévoles : 300
Bénéficiaires : Dizaines de milliers par an

BP29, 77831, OZOIR LA FERRIERE CEDEX
01 60 02 55 56
xavier.lespinas@agapefrance.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Depuis plus de 40 ans, la vision d’Agapé France est d’apporter réconfort et aide spirituelle à nos contemporains.

Notre société est en constante évolution, c’est pourquoi, nous veillons à ce que notre message, l’Évangile de Jésus-Christ, reste compréhensible et pertinent pour chacun.

Notre mission a toujours été la même : aider celui qui le désire à découvrir pour lui-même l’Amour de Dieu, à le vivre au quotidien et à le partager.

Implantations :

Paris, Rennes, Lyon, Toulouse, Montpellier, Bordeaux en projet pour 2017

Secteurs d’activités :

  • Agapé Campus
  • Agapé Internet
  • Agapé Famille
  • Agapé au féminin
  • Sport et Foi
  • Le film Jésus
  • Service technologies Internet
  • Service de la communication et réseaux sociaux
  • Services administratifs et comptabilité
  • Agapé Média (branche édition)
  • Crescendo (musiciens professionnels)
  • Agapé Art
  • Agapé Paris
  • Agapé Mosaïque
Projet Associatif :

Agapé France est une association protestante interéglises membre de la Fédération Protestante de France et du Conseil National des Evangéliques de France. Ses permanents assurent un service d’aumônerie auprès de bénévoles.

Nous voulons encourager partout en France le développement de dynamiques chrétiennes, afin que chacun ait la possibilité d’être en contact avec une personne ayant une foi vivante en Jésus-Christ. Une telle dynamique existe lorsque plusieurs croyants rayonnent de leur foi dans leur cercle d’influence, quel que soit le lieu géographique ou le segment de la société où Dieu les a placés.

Association culturelle Créé(e) en 1951 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : M Daniel JOUVE
Directeur(e) : M Thierry Ferrand
Salariés : 5
Bénévoles : 10
Bénéficiaires : environ 1000

Centre La Costette, 43520, Mazet St Voy
04 71 65 00 84
direction@costette.com
Voir le site

Objectifs et missions :

L’association a pour but :

  • de promouvoir, soutenir et organiser la création et le développement de toutes activités d’éducation populaire ;
  • de proposer une structure d’accueil pour des camps, rencontres, échanges et activités intéressant les jeunes ;
  • de contribuer à la formation et au perfectionnement des cadres de centres de vacances et de loisirs ;
  • d’offrir aux personnes de tous âges qui le souhaitent un lieu de vacances, de rencontre, de réflexion, de ressourcement spirituel fondé sur l’étude de la Bible ;
  • d’une manière générale de promouvoir toutes activités et tous moyens visant à apporter une réponse aux attentes des jeunes et des personnes de tous âges qui le souhaitent.

Association 1901, reconnue d’utilité publique / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Bruno Deledalle
Directeur(e) général(e) : Pierre Blumberg

22, rue de Naples, 75008, Paris
01 45 26 75 64

Association reconnue d’Utilité publique Créé(e) en 1892 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : François SCHEER
Secrétaire général(e) : Patricia Glaizal
Salariés : 5

4 rue Titon, 75011, Paris
01 44 64 06 20
foyeraepp@orange.fr
Voir le site

Loi 1901 Créé(e) en 1841 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Social & Culturel
Président(e) : MULLER-KAPP Matthias
Salariés : env. 120
Bénévoles : env. 15
Bénéficiaires : 110 enfants et jeunes

97, rue de la Calade, 26400, CREST
04 75 25 58 60
Voir le site

Objectifs et missions :

L’A.M.A.P.E. a pour but :

  • D’accueillir, d’héberger, d’instruire, d’élever, d’éduquer et plus généralement – avec un but exclusif d’assistance et de bienfaisance – d’aider matériellement et moralement les enfants qui lui sont confiés ou qu’elle recueille pour un motif quelconque notamment les enfants orphelins ou abandonnés, ainsi que ceux qui lui sont confiés par les autorités administratives et judiciaires.
  • De défendre les intérêts moraux et matériels de familles.
Implantations :

Implantée dans la Drôme, l’association gère deux M.E.C.S./internats (respectivement à CREST et LORIOL), un service d’Accueil d’Urgence (LA LAUPIE) et un service de Suivis Extérieurs (Bases administratives dans des sites spécifiques à LORIOL et CREST).

Association Créé(e) en 1947 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Marie Collin

8, rue du Fossé des XIII, F-67000, Strasbourg
03 88 15 27 55
secretariat@ucjgalsace.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Le Groupe Alsace des UCJG est une association de jeunesse (d’inspiration protestante et de fonctionnement laïc) qui souhaite, au travers de ses actions et notamment de ses centres de vacances d’été, promouvoir l’autonomie des personnes, l’apprentissage de la liberté, de la responsabilité et du service. Nous développons des actions pour les jeunes de 5 à 18 ans et les jeunes adultes (18 à 25 ans). Ces actions sont :

  • des camps d’été (en France et à l’étranger),
  • des mini-séjours,
  • des journées de formation,
  • des soirées-débats,
  • des week-end sportif et/ou de détente, etc.

Toutes ces actions sont développées de façon à retranscrire le projet éducatif de l’association qui vise l’autonomie des personnes, l’apprentissage de la liberté, de la responsabilité et du service. De plus , ouvert sur la société, le Groupe Alsace se veut être :

  • un carrefour d’échanges, où la compréhension de la différence donnera une impulsion à un vivre ensemble, riche de ce que chacun peut y apporter à soi-même, aux autres et au monde,
  • une tribune où chacun peut affirmer une pensée personnelle, vivante, nourrie par un esprit de discernement et d’analyse.

Association Créé(e) en 1947 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Claude Redouté
Directeur(e) : Eric Merminod

La Rochette, F-77000, Melun
01 64 37 12 32
secretariat@ucjgalsace.org rocheton@rocheton.asso.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Le Rocheton propose un accueil de qualité pour toutes les nationalités, dans l’esprit des valeurs qui guident l’association depuis plus de 50 ans, l’écoute de l’autre dans le respect de sa différence, la tolérance et la solidarité.

Le Rocheton assure une mission de médiation et de gestion des terrains de grands passages pour les gens du voyage depuis mai 2003 à la demande de la préfecture et du Conseil Général de Seine-et-Marne, et en Essonne depuis juillet 2004, dans le cadre d’une convention signée avec l’Etat.

Le Rocheton a reçu en septembre 2011 le Laurier de la Fondation de France pour son action d’ éco-citoyenneté et de sensibilisation à l’environnement menée avec les gens du voyage depuis 2009. Les objectifs principaux de cette mission sont de permettre aux gens du voyage et aux riverains d’acquérir les connaissances, valeurs et pratiques nécessaires pour œuvrer à la gestion responsable de leur environnement et faire évoluer positivement les représentations réciproques. Ce travail a donné lieu à la production d’un livret sur l’éco-citoyenneté, élaboré avec la participation d’enfants et d’adultes voyageurs. Les partenaires financiers 2011 de l’action éco-citoyenneté sont: la DDCS 77, Fondation de France et communauté d’agglomération de Melun Val de Seine (CAMVS) et du SAN de Sénart.

Depuis 2011, une action d’accompagnement à la scolarisation et de soutien à la parentalité sur les aires d’accueil a été confiée au Rocheton par les communautés d’agglomérations de Melun Val de Seine (CAMVS) et de Sénart. La CAF77 finance également le projet dans le cadre du REAAP (Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents).

Le pôle social compte trois établissements médico-sociaux distincts:
Un Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) avec un agrément pour l’accueil de 25 places, depuis l’arrêté préfectoral du 04 août 2005, et qui permet l’accueil et l’accompagnement de demandeurs d’asile.
Un Centre Provisoire d’Hébergement (CPH), à l’extérieur du site du Rocheton avec un agrément pour une capacité d’hébergement de 33 places, pour l’accueil et l’accompagnement de familles reconnues réfugiées.
Un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), dispositif de Stabilisation avec une convention triennale signée en juin 2009.

Historique :

Créées à Londres en 1844, Les UCJG se fédérent en France en 1867.

Les UCJG, c’est aussi la croix rouge (Henri Dunant fut un des membres fondateur), le scoutisme, les foyers de jeunes gens, la participation à la création de la CIMADE. Aujourd’hui, le mouvement est présent dans plus de 130 pays et siège notamment à l’Unesco, au conseil de l’Europe avec voix consultative.

Ses priorités sont, entre autres, la justice et la paix, les droits de l’homme, la condition des jeunes, la condition de la femme, la situation des réfugiés dans le monde et la santé, l’éducation à la responsabilité et au maintien d’un environnement durable.

Le Rocheton, jusqu’à son acquisition par les UCJG en 1946, a eu une longue histoire de maison d’éducation, du début du 19ème siècle à la fin de la 2nd guerre mondiale où avec l’armée américaine et les YMCA il servit de centre de transit pour les prisonniers de guerre de retour d’Allemagne.

Depuis 1956, le centre reçoit des demandeurs d’asile de tout horizon.

Association de droit local Créé(e) en 1885

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Guy ZOLGER
Directeur(e) : Jean-Christophe LABBÉ
Salariés : 150
Bénéficiaires : 140

10 chemin des confins, 68124, LOGELBACH
+33 389270401
accueil@cbinder.asso.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

L’association Caroline Binder est une œuvre protestante qui a gardé ses liens d’une part avec l’Union régionale de la Fédération de l’Entraide Protestante (FEP), et d’autre part avec le Consistoire protestant de l’Eglise de la Confession d’Augsbourg d’Alsace et de Lorraine (ECAAL) de Colmar. Elle œuvre dans le champ de l’action sociale, éducative et médico-sociale pour l’accueil des personnes, enfants, adultes et familles, ayant un handicap ou présentant des difficultés affectives, familiales et/ou psychologiques, nécessitant un accompagnement éducatif, social et de soins.

L’association a révisé ses statuts en 2003 lors du changement de sa dénomination, pour rendre par ce geste un hommage à sa fondatrice, Caroline BINDER et s’interroger sur la conduite de sa mission et de son exercice.

L’association conduit une mission d’utilité publique depuis le 14 octobre 1893 ; elle agit par convention avec le service public auprès des services de l’Etat et du Conseil général du Haut-Rhin. C’est une personne morale qui affirme son attachement au statut associatif et au caractère privé non lucratif de son œuvre et de son identité.

Acteur des politiques sociales et de l’action sociale territoriale, elle participe à la régulation sociale et à la solidarité. Elle agit en direction des personnes et des familles en souffrance, en situation de fragilité ou présentant des déficiences intellectuelles ou des situations de handicap.

L’association base ses interventions en référence sur les textes légaux et réglementaires qui orientent et définissent ses missions et leur exercice, à l’action sociale et médico-sociale et tous les textes spécifiques ayant trait aux différents établissements et services.

L’association peut créer, gérer et reprendre toute structure ayant un lien direct ou indirect avec son objet social et sa mission. L’association peut agir, dans la conduite de ses activités en partenariat avec d’autres institutions publiques et privées.

Valeurs :

Références Ethiques pour l’Association Caroline Binder.

L’Association Caroline Binder se veut, par fidélité historique, être une Oeuvre Protestante, affiliée à l’Union Régionale de la fédération de l’Entraide Protestante, dénommée « Fédération des Œuvres Evangéliques », rendant un service à la société, sans discrimination religieuse.

  • L’œuvre est attachée aux valeurs chrétiennes, elle se réfère à la Bible qui nous fait part de la motivation de Dieu pour tout homme, révélée en Jésus-Christ. Son éthique s’inspire de cette dimension spirituelle.
  • C’est dans le respect de la laïcité que l’œuvre se veut être au service de notre société.
  • Sa spécificité religieuse n’a d’autre but que de se référer étymologiquement à ce mot qui signifie « religere » c’est à dire relier, faire lien afin d’accueillir chacun : les enfants, leurs parents, les résidentes du Centre Maternel et le personnel dans le respect de leur identité, sans discrimination et prendre en compte toutes les dimensions de la personne.

Dans cette dynamique, il importe :

  • D’accompagner les uns et les autres dans le respect de leur dignité et de leurs convictions,
  • De cultiver dans l’établissement un esprit d’équipe, permettant ainsi à tous les collaborateurs de se sentir responsables pour participer au même projet dans une estime réciproque.

Nous avons la conviction que chaque vie est une Etoile, . . .

. . . » Et chaque étoile même brille d’un éclat particulier »

(Corinthiens, chapitre 15 verset 41b)

Historique :

En 1884 a été fondé à Colmar, à l’initiative de Caroline BINDER entourée d’un noyau de personnalités dévouées de la paroisse protestante de la ville de Colmar, un établissement dénommé « Christliches Versorgungshaus », constituant de fait une maison maternelle avec pour objet :

  • d’assurer un accueil pour les mères célibataires,
  • de les aider à s’assumer dans la vie en leur procurant du travail et en prenant en charge la garde de leurs enfants.

Une ordonnance impériale du 14 octobre 1893 a reconnu à l’établissement le caractère d’utilité publique (« …gemeinnützig anerkannt »).

En 1919, l’établissement est dénommé « La Pouponnière – Maison de Protection Maternelle » et inscrite sous ce nom au Registre de Associations du Tribunal Cantonal de Colmar.

Une modification des statuts est intervenue en 1947, la dénomination de l’Association étant maintenue.

L’établissement est installé 10, rue des Confins à Logelbach sur la commune de Wintzenheim depuis fin mai 1950 dans des locaux mis à disposition par le Département du Haut-Rhin.

En raison de la baisse progressive des effectifs sociaux (mères et enfants) accueillis par l’établissement et l’émergence d’une demande d’accueil d’enfants handicapés dès leur plus jeune âge, il a été créé à partir de fin 1979 une pouponnière sanitaire pour enfants de 0 à 3 ans, ainsi qu’une section Institut Médico-Pédagogique (IMP) pour enfants de 3 à 6 ans.

A partir de la rentrée scolaire 1989, un semi-internat pour enfants poly- et plurihandicapés s’est ouvert pour compléter le secteur sanitaire.

Les difficultés économiques et sociales ont eu pour conséquence à partir de 1988 l’augmentation constante de la structure sociale. De ce fait, à la demande de la Direction de la Solidarité (DS), un service d’Accueil-Urgence d’une dizaine de places supplémentaires a été ouvert en avril 1992, apportant par là une preuve de plus de la compétence et de l’adaptabilité de l’établissement.

En janvier 1993, la situation administrative des trois différentes sections sanitaires s’est modifiée et les services pouponnière sanitaire, IMP (3-6 ans) et semi-internat se sont transformées en un IMP unique de 0 à 6 ans accueillant des enfants poly- et plurihandicapés en internat et semi-internat.

L’adaptation des missions d’accueil des enfants répond à des besoins toujours croissants identifiés par les responsables de l’établissement en étroite coopération avec la Direction de la Solidarité (DS) du Département du Haut-Rhin relevant du Conseil Général et de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) relevant de l’Etat.

La mission de l’établissement a été complétée par la création, à l’initiative du département, d’un Centre Maternel sur le site actuel, ouvert en Juin 1998 , dont la gestion a été confiée à l’Association.

L’Association s’est rendue compte de ce fait de l’ambiguïté et du message peu clair qu’elle renvoie aux personnes accueillies, aux différents partenaires, au public au sens large ainsi que des limites induites en conservant la dénomination “La Pouponnière”. Prenant cette évolution en compte et dans un souci d’avenir et de prospective sociale l’association décide en Octobre 2003 de modifier ses statuts et de prendre la dénomination d’ « Association Caroline BINDER » nom de sa fondatrice.

Comme par le passé, l’Association se veut d’être la garante, dans les services, et, vis-à-vis de ses partenaires extérieurs, de la qualité des actions menées par les responsables de l’établissement, choisis, ainsi que l’ensemble des équipes, pour leurs qualités professionnelles et humaines.

Les relations confiantes entre les animateurs de l’Association et les équipes professionnelles ayant en charge les personnes dont l’accueil est confié à l’Association constituent en soi un témoignage chrétien d’autant plus vivant qu’il correspond toujours à celui qui a présidé à la création de l’établissement en 1884.

Association Créé(e) en 1947 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Bernard Marion
Secrétaire général(e) : Alexandra Box
Salariés : 4
Bénévoles : 10
Bénéficiaires : 80000

5 place de Venetie, 75013, Paris
01 45 83 62 63
secretariat.national@ucjg.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

YMCA France est la branche française du mouvement des YMCA présent dans 119 pays.

Le mouvement des YMCA France regroupe 21 associations représentées par l’Alliance. Tournées vers les jeunes et les personnes en difficulté, celles-ci œuvrent pour une société équitable en accompagnant l’individu. Les membres interviennent dans trois domaines : l’insertion, le tourisme social et solidaire et la jeunesse.

Nous accueillons les personnes qui viennent aux YMCA avec leurs particularités et leur fournissons l’espace nécessaire à leur épanouissement et développement.

Les actions que nous soutenons :

Tourisme social et solidaire : hébergements touristiques à prix accessibles, classes de découvertes, séjours scolaires, camps de vacances, etc.

Insertion : aide à l’hébergement, accompagnement vers l’emploi et l’emploi adapté, accueil et accompagnement de migrants (demandeurs d’asile et des

réfugiés…), formations, accompagnement des personnes en situation de handicap et des personnes cérébro-lésées…

Jeunesse : organisation de séjours pour les jeunes, échanges internationaux, missions de volontariat en France et à l’international, participation à des programmes internationaux YMCA, formation BAFA…

De surcroît, les YMCA proposent également des programmes liés au sport et à la culture ; allant de la compagnie de théâtre, des démarches de création et d’expression jusqu’à l’accompagnement des personnes en situation de handicap vers l’affirmation de leur identité. En outre, les centres proposent des activités sportives et culturelles.

L’Alliance nationale des YMCA France, créée en 1927, anime et fédère le réseau et le représente au niveau national et international.

Implantations :

Pôle Tourisme / éducation populaire :

  • 13 centres de séjours en France dans 8 régions de France

Pôle Insertion :

  • Toulouse (31) : plusieurs établissements (résidences jeunes, ESAT, accueil migrants..)
  • Villeurbanne (69) : résidence jeunes

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse
Président(e) : Pascal Rodet

47, rue de Clichy, 75009, PARIS
01 48 74 88 50
Voir le site

Objectifs et missions :

La Fédération Protestante de France (FPF) a pour vocation première de contribuer au rapprochement de ses membres, de coordonner leurs actions et de les aider à assumer leurs responsabilités. Elle assure également un certain nombre de services communs : télévision (Présence Protestante), radio, information, communication et documentation, aumônerie aux armées et aux prisons, service biblique, relations oecuméniques.

La Commission « Jeunesse » est chargée par le Conseil de la FPF de travailler au service de la jeunesse en général, dans l’esprit et le respect de la Charte de la FPF.

Observatoire de la jeunesse dans le protestantisme français et par-delà dans la société, la commission informe et interpelle le Conseil et la Fédération sur les évolutions et les enjeux.

La commission devra être un lieu de vigilance sur toutes les questions et évolutions pédagogiques, techniques et juridiques de l’animation jeunesse pour offrir à toute la Fédération les outils nécessaires adaptés et utilisables par tous.

Association 1901 Créé(e) en 1856 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Monsieur Alain SALERY
Salariés : 85
Bénévoles : 200

24 route d’Alès BP 7, 30170, St Hippolyte du Fort
04 66 77 22 06
contact@crop.asso.fr
Voir le site

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Annelise DEISS
Secrétaire général(e) : Barbara Siéwé ECKLY

3 rue du herrenstein, 67330, neuwiller les saverne
03 88 70 00 54
pasteur@jeunesse-protestante.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Mouvement de jeunesse protestante. Organisation de séjours de vacances et week-ends pour enfants, adolescents et familles. Hebergement de groupes et séminaires.

Associations loi 1905 Créé(e) en 1947

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse
Directeur(e) : Pasteur Francoise Sternberger

7 rue de la Sarra, 69600, OULLINS
06 13 38 49 84
francoise.sternberger2@orange.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

L’ Église Protestante Unie de France a pour raison d’être de vivre l’Évangile. Elle est donc ouverte à toute personne qu’elle appelle par sa prédication à connaître Jésus Christ, à approfondir sa foi par la lecture de la Bible , à recevoir le baptême s’il ne lui a pas déjà été donné et à participer à la Sainte Cène.

Chaque paroisse établit un projet de vie qui définit son identité, ses priorités et les axes principaux de sa mission.

La paroisse d’Oullins a pour caractéristique une vocation d’Accueil, et sa Catéchèse œcuménique. Depuis 40 ans enfants et jeunes catholiques et protestants suivent le même enseignement de la Bible , du Ce1 à la 1ère.

Une seule église en réseau :

La paroisse d’Oullins est membre de l’Église Protestante Unie de l’Ensemble Grand Lyon.

A ce titre est elle engagée dans une coopération avec les autres églises chrétiennes du Grand Lyon, notamment dans la préparation d’évènements de témoignages comme avec l’association Jour pour Christ.

Association 1901 Créé(e) en 1998

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Omolade ALAO
Directeur(e) : Christian DE LA ROQUE
Bénévoles : 35
Bénéficiaires : 50

218, rue d’Arras, 59000 , LILLE
0320549736
centre.reconciliation[AT]gmail.com
Voir le site

Objectifs et missions :

Le Centre de la Réconciliation est une association 1901.

Par son origine, ses valeurs sont inspirées de l’Évangile. Le Centre de la Réconciliation se veut au service de la personne humaine dans toutes ses dimensions.

Le Centre de la Réconciliation a pour objet l’action sociale, humanitaire et l’animation.

Les moyens que cette association peut utiliser sont la création, la gestion, l’animation et le développement d’oeuvres d’entraide, d’assistance, de formation et d’animation, et, généralement, toutes actions à caractère sanitaire, social ou pour l’animation, les moyens énumérés ci-dessous étant indicatifs et non limitatifs.

Actuellement, cette association implantée dans le quartier de Moulins à Lille dans le Nord a environ une quarantaine de membres cotisants.

Fondation Créé(e) en 1855 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Elisabeth Lefèvre
Salariés : 2

63, rue Pernéty, 75014, PARIS
01 45 43 69 50
fondationpaumiervernes@hotmail.fr

Objectifs et missions :

Le foyer protestant d’étudiantes (36 étudiantes) a pour but de recevoir, au cours de leurs études, des jeunes filles qui se préparent à l’exercice d’une profession, et de leur assurer notamment le logement, pour un prix modique, dans une ambiance qui se rapproche du milieu familial.

Association loi 1901 en lien avec la Fondation La Cause, établissement scolaire sous contrat avec l’Etat Créé(e) en 1942

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Daniel Strohl
Directeur(e) : Marc-Antoine Schloesing
Salariés : 50 (dont 25 enseignants rémunérés directement par l’Etat)
Bénévoles : 12
Bénéficiaires : 320

2 rue Mercière, 94470, Boissy Saint Léger
01 45 69 20 13
daniel.strohl@orange.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Enseignement général de la 6ème aux terminales L, S et ES, ouvert à tous sans exclusive, suivant strictement les programmes de l’Education Nationale.

Établissement sous contrat d’association avec l’Etat.

Activités péri-scolaires: théâtre, compétitions sportives, partenariats et voyages à l’étranger, participation à des actions caritatives…

Enseignement dans les classes de collège de l’ »Histoire des Idées et des Religions » assuré par deux pasteurs.

IHistorique :

Création à Paris en 1942 par France Dressen-Durrleman sous l’égide de La Cause.

Installation depuis 1951 à Boissy-Saint-Léger dans des bâtiments du XIXe siècle, dans un vaste parc.

Projet Educatif :

Gout du travail bien fait.

Ambiance de travail, de responsabilité et d’ouverture.

Ouverture en complément des enseignements scolaires, sur les différentes cultures du monde et sur les différentes religions.

Encadrement étroit et personnalisé de chaque élève, suivi rigoureux et régulier de son travail.

Il s’agit à la fois d’entrainer les élèves vers la réussite scolaire et de les aider à se construire à tous points de vue.

Association cultuelle Créé(e) en 2002

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Patricia Cassou
Bénévoles : 10

97 rue Julien Lacroix, 75020, Paris
01 43 66 19 02
patricia.cassou@yahoo.fr
Voir le siteVoir le site

Objectifs et missions :

Toutes les activités Quartier Libre sont ouvertes aux enfants et aux jeunes du quartier de Belleville, ainsi que ceux de l’Eglise Réformée de Belleville. Nous abordons des thèmes qui donnent les moyens aux enfants et aux ados de grandir dans leur relation à soi, à l’autre, et à Dieu.

  • animations pour les enfants entre 6-12 ans
  • animations ANTIZONE, soirées franco-anglophone pour les collégiens
  • soutien scolaire pour les enfants dans l’école primaire et les collégiens
  • visites à domiciles avec les familles du quartier
  • groupe de discussion en anglais pour les lycéens
  • intercession, études Bibliques pour les équipiers
  • sortie communion fraternelle « VIP » pour les animateurs

Association culturelle de droit local Créé(e) en 1999

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Thomas Hurter
Bénévoles : 50
Bénéficiaires : 1000 à 2000 par an

39 avenue Christian Pfister, 67100, Strasbourg
06 11 07 54 84
contact3j@free.fr

Objectifs et missions :

L’association Troisième Jour a pour objet statutaire de soutenir et de promouvoir l’activité de groupes de musiques actuelles par l’organisation de concerts et autres spectacles vivants.

Axes de développement actuels :

En pratique, les axes de développement actuels sont de faire découvrir à un large public et plus particulièrement aux jeunes générations issues ou non des Eglises, des groupes de musique dont la démarche artistique comprend une dimension éthique, spirituelle et/ou religieuse.

L’association a ainsi récemment mis sur pied des saisons de concerts itinérants intitulées « EnerJXpro Live » (depuis 2006 – 5 concerts par an), poursuivi son développement avec la programmation une fois par an du festival « Heaven’s Door : Foi, Entraide & Rock’n’Roll » (depuis 2008), coordonné la programmation « scène jeunes » de l’événement Protestants en Fête (2009) ainsi que le concert festif du groupe PUSH à l’occasion de la sortie nationale de ZeBible (2011).

L’association Troisième Jour assure également le développement artistique de la chorale gospel « Tomatoe’s Temple » dans le quartier de la Meinau à Strasbourg (depuis 2007).

Association Loi 1901 Créé(e) en 1947 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Patrick Nussbaumer
Directeur(e) : Samuel Weiler
Salariés : 12
Bénévoles : 400
Bénéficiaires : Environ 5000

11 rue du Tremble, 68700, Aspach-le-Haut
03.89.83.11.10
info@jpcfrance.com
Voir le site

Objectifs et missions :

C’est en nous appuyant sur les valeurs soulignées par l’Evangile, basées sur la personne de Christ, que nous croyons qu’il y a un présent et un avenir pour les jeunes.

Notre désir est de les accompagner et de contribuer à leur développement physique, intellectuel et spirituel.

Nous voulons être sensibles à tous les besoins des jeunes afin de leur donner un maximum d’atouts, y compris celui de la foi, pour les responsabilités qui seront les leurs dans le monde d’aujourd’hui et de demain. Nous voulons communiquer le message de l’Evangile en nous adressant aux jeunes dans leur intégralité par les moyens qui leur sont propres, par ceux de leur génération. Avec ces mêmes objectifs des jeunes deviennent des collaborateurs bénévoles efficaces dans nos activités, et dans leurs communautés respectives. JPC, issu du courant protestant n’en est pas moins inter-dénominationnel. JPC ne veut pas à se substituer à l’Eglise mais souhaite en être à son service.

Association Protestante Régionale d’Ecoute et de Soutien
association loi 1901 Créé(e) en 1874 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Laure LEBLOND
Directeur(e) général(e) : Anne LAURENT
Salariés : 250
Bénévoles : 20
Bénéficiaires : 250

BP 99 – rue Léo Lagrange , 47400, TONNEINS
05 53 84 55 66
dg.apres@orange.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

L’association gère 8 établissements et services sur le département du Lot et Garonne dans trois communes principales : Tonneins, Nérac et Villeneuve sur Lot. Les établissements accueillent des enfants et adolescents et intervient dans le champ de la protection de l’enfance et dans le champ du handicap (troubles du comportmeent, polyhandicap, autisme). Tous les établissements et services sont mixtes, 5 accueillent en internat ou en externat et 3 services font de l’accueil de jour.

Nous disposons de 3 maisons d’enfants à caractère social, 1 ITEP avec SESSAD, 2 établissements pour enfant polyhandicapés et un service d’insertion expériemental.

Dans chaque établissement, nous disposons d’un plateau technique important avec AMP, moniteur éducateur, éducateurs spécialisés, IDE, rééducateurs, psychologue, médecin, chef de service, directeur et tous les services généraux nécessaires. Nous disposons d’une cuisine centrale à Tonneins et nous fabriquons les repas sur place dans les MECS de Nérac et Villeuve sur Lot.

Nous sommes financés à 50% par le Conseil Génral du Lot et Garonne et à 40% par l’ARS Aquitaine.

Notre but est d’accompagner chaque enfant pris en charge vers un épanouissement personnel en lui offrant éducation et soins. Pour les enfants handicapés, nous travaillons l’intégration scolaire et l’intégration vers le milieu ordinaire pour toutes les activités sociale et éducatives.

L’association dispose d’un Siège Social qui assure la logistique Ressources Humaines et comptabilité mais qui organise également une journée annuelle de réflexion. Nous participons également à différentes instances de réflexions (FEP, groupement de coopération, conférence territoirale de santé, …) qui permettent de faire évoluer les politiques publiques.

Nous participons de différentes manières à la formation des différents professionnels (éudcateurs, assitante de direction, chef de service…) à travers des contrats de professionalisation, l’accueil de stagiaires, participation à des jury de sélection ou d’examens, des cours dans les instituts de formation.

Nous souhaitons accueillir des volontaires dans le cadre du service civique que ce soit dans les métiers de l’éducation ou pour les services généraux.

Déposez votre CV

Publier votre CV sur le site du Carrefour de l’engagement protestant vous permet de gagner en visibilité auprès des recruteurs et de postuler aux offres d’emploi en quelques clics

Articles récents