Eglise

Association cultuelle Créé(e) en 1871

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Président(e) : Olivier BRES
Secrétaire général(e) : Francis MULLER
Bénévoles : 1100

47 rue de Clichy, 75009, Paris
01 48 74 98 58
secretaire.general@missionpopulaire.org
Voir le site

Objectifs et missions :

CHARTE du Mouvement de la Mission Populaire Evangélique

1- Principes généraux du Mouvement

Les personnes et les institutions signataires de cette charte se reconnaissent ensemble participantes d’un mouvement de pensée et d’action appelé Mouvement de la Mission Populaire Evangélique de France. Eclairées par l’expérience que la Mission Populaire poursuit depuis 1872, au lendemain de la Commune de Paris, elles constatent qu’il n’y a de fatalité ni dans l’injustice, ni dans l’oppression, ni dans l’échec. Elles veulent, en solidarité avec tous ceux qui doivent lutter pour leurs droits et leur dignité, rendre habitable et fraternelle la terre habitée.

La Charte du Mouvement constitue pour les signataires la règle commune au nom de laquelle ils s’engagent à militer pour une laïcité qui favorise et garantisse le libre débat des convictions et la libre collaboration des personnes. En France et à l’étranger, ils sont prêts à œuvrer avec tous ceux qui travaillent dans les mêmes perspectives fraternelles pour que, là où ils vivent,

  • la justice remplace l’oppression
  • l’équité remplace l’exploitation
  • le partage remplace le pillage
  • la dignité remplace le mépris
Mission Populaire :

La Mission Populaire Evangélique de France (MPEF), membre de la Fédération Protestante de France, entend vivre et manifester l’Evangile dans le milieu populaire, en solidarité avec ses luttes, ses espoirs, ses tâtonnements.

Ses membres s’organisent localement dans des communautés appelées le plus souvent Fraternités, où se retrouvent des hommes et des femmes de tous horizons, croyants et non-croyants ; elles développent des formes fraternelles de vie collective et des activités liées au contexte des quartiers populaires où elles agissent. Pour conduire ces activités, leurs membres constituent des associations qui, du fait de leurs objectifs sociaux, se réfèrent uniquement à la loi du 1er juillet 1901.

La Mission Populaire Evangélique de France, après avoir agréé les statuts de ces associations, et reconnu leur cohérence avec les principes généraux du Mouvement, met notamment à leur disposition des envoyés et des locaux.

Les formes d’organisation pratique peuvent varier d’une Fraternité à l’autre.

Ouverture à d’autres institutions :

Des institutions autres que les Fraternités peuvent partager les principes énoncés au paragraphe 1 de la présente Charte. Quand elles souhaitent participer au même mouvement de pensée et d’action, elles concluent avec la MPEF des conventions qui reconnaissent cette convergence et précisent les modalités d’action commune.

Association Créé(e) en 1974 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Autres secteurs, Église
Président(e) : Sylvie Franchet d’Espèrey
Salariés : 30
Bénéficiaires : 800

83 boulevard Arago, 75014, PARIS
01 43 31 61 64
secretariat.ipt@iptheologie.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Assurer l’enseignement supérieur protestant de la théologie, des sciences religieuses et des disciplines pouvant y être rattachées ainsi que promouvoir la recherche dans ces domaines.

Association 1905 Créé(e) en 1970 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Françoise Locatelli
Directeur(e) général(e) : Francis Didier
Salariés : 90 aumoniers
Bénévoles : 300
Bénéficiaires : Dizaines de milliers par an

BP29, 77831, OZOIR LA FERRIERE CEDEX
01 60 02 55 56
xavier.lespinas@agapefrance.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Depuis plus de 40 ans, la vision d’Agapé France est d’apporter réconfort et aide spirituelle à nos contemporains.

Notre société est en constante évolution, c’est pourquoi, nous veillons à ce que notre message, l’Évangile de Jésus-Christ, reste compréhensible et pertinent pour chacun.

Notre mission a toujours été la même : aider celui qui le désire à découvrir pour lui-même l’Amour de Dieu, à le vivre au quotidien et à le partager.

Implantations :

Paris, Rennes, Lyon, Toulouse, Montpellier, Bordeaux en projet pour 2017

Secteurs d’activités :

  • Agapé Campus
  • Agapé Internet
  • Agapé Famille
  • Agapé au féminin
  • Sport et Foi
  • Le film Jésus
  • Service technologies Internet
  • Service de la communication et réseaux sociaux
  • Services administratifs et comptabilité
  • Agapé Média (branche édition)
  • Crescendo (musiciens professionnels)
  • Agapé Art
  • Agapé Paris
  • Agapé Mosaïque
Projet Associatif :

Agapé France est une association protestante interéglises membre de la Fédération Protestante de France et du Conseil National des Evangéliques de France. Ses permanents assurent un service d’aumônerie auprès de bénévoles.

Nous voulons encourager partout en France le développement de dynamiques chrétiennes, afin que chacun ait la possibilité d’être en contact avec une personne ayant une foi vivante en Jésus-Christ. Une telle dynamique existe lorsque plusieurs croyants rayonnent de leur foi dans leur cercle d’influence, quel que soit le lieu géographique ou le segment de la société où Dieu les a placés.

Association Internationale sans but lucratif Créé(e) en 1995

Domaine(s) d’action : Église, Humanitaire & International, Jeunesse
Secrétaire général(e) : Heather Roy

1665, Rue Joseph II, 1000, Bruxelles
+ 32 2 234 38 65
office@eurodiaconia.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Our mission is to build a Europe of solidarity, equality and justice. Our strategic goals to accomplish this mission are:

Praxis : Enabling membership engagement and partnerships

Our members are experts in social service provision. We provide them with opportunities to exchange their expertise and facilitate partnerships.

Advocacy: Creating a network of competence to impact social policies in Europe

Our members want to bring about positive change and impact social policy to empower the most marginalised in our society. We give them the tools to do so.

Identity and values : Supporting reflections on Diaconia in Europe today

Our members are provided with opportunities to reflect on the role of faith in social care and together we develop resources to support the relationship between Diaconia and the Church, and Diaconia and the wider society.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

46 boulevard des Batignolles, 75 017, Paris
06 84 74 56 50
paris@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

4 rue Mercière, 94 470, Boissy-st-léger
06 60 82 30 66
idfse@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

15 rue Klock, 92 110, Clichy
06 64 38 57 18
vds@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

EEUdF Yvelines 15 rue Klock, 92 110, Clichy
06 61 47 85 35
yvelines@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

14 rue Albert Chabanon, 13 006, Marseille
04 91 92 66 78
eeudfprovence@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

12 rue des Charbonnerets – BP 21 – , 25 701, Valentigney
03 81 37 37 30
eufcbpm@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

16 rue du Pied de Vigne, 79 800, Exoudun
05 49 05 80 94
phare.ouest@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

15 rue Klock, 92 110, Clichy
01 42 70 52 20
normandie@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

EEUdF 4 rue Parmentier, 59 159, Marcoing
06 50 23 67 59
nord@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

EEUdF BP 36 1 impasse des Reynards, 07 800, La Voulte sur Rhône
09 81 31 32 60
raa@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :
Projet Spirituel :
Fonctionnement :
Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

Chez Elisabeth Stehly 51 avenue des évadés de France, 09 200, Saint-Girons
06 30 43 44 19
midi-pyrenees@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

19 rue Chaptal, 34 000, Montpellier
04 67 58 47 01
bas-languedoc@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

4 rue Foch, 47 400, Tonneins
01 42 70 52 20
aquitaine@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association loi 1901 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Jeunesse
Président(e) : Elsa Bouneau
Secrétaire général(e) : Adrien Chaboche

44 rue de la Canardière, 67 100, Strasbourg
06 82 82 06 51
alsace-lorraine@eeudf.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Une ambition au service de la société.
Pour des citoyens acteurs d’une société harmonieuse
Le civisme est une dimension incontournable du projet des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Convaincus que chacun peut agir pour un monde meilleur, nous souhaitons préparer les enfants et adolescents à être acteurs de changement et à s’impliquer dans la construction d’une société fondée sur trois principes :

Une société démocratique
La démocratie est une organisation de vie dans laquelle chacun est associé aux décisions selon un principe d’égalité de droits. Une société démocratique repose sur un ensemble de droits et de devoirs qui garantissent la justice, la liberté de chacun, et le respect des minorités.

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes proposent aux enfants et adolescents de s’exercer peu à peu à la démocratie par des conseils, espaces d’écoute, de parole et d’échanges, mais aussi de prise de décision, où chacun est invité à construire et évaluer les projets et la vie communautaire.

Une société fraternelle
Une société se doit d’être accueillante et d’aider chacun à y trouver sa place. Le souci des plus démunis et la lutte contre les exclusions de toutes natures sont des défis majeurs à relever en permanence.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent contribuer à relever le défi de l’intégration et à lutter contre les préjugés xénophobes en faisant vivre aux enfants et adolescents cette fraternité par la rencontre et l’accueil au sein du mouvement de publics différents, du point de vue de leur identité physique, sociale, culturelle ou religieuse.

Une société soucieuse de son environnement
La protection et la valorisation de l’environnement sont les conditions d’un cadre de vie harmonieux et d’un développement durable.
Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes souhaitent former les enfants et adolescents à une citoyenneté écologique par des activités de plein air en contact avec la nature, des projets visant à connaître et améliorer le cadre de vie (urbain ou rural) et l’utilisation pendant les weekends et les camps de techniques et d’installations respectueuses de l’environnement.

Être Éclaireuse ou Éclaireur Unioniste, c’est mettre en commun ses expériences et ses espérances pour entreprendre et construire au quotidien.

Projet Spirituel :

Notre inspiration chrétienne repose sur la conviction que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à trouver un sens à sa vie.

Proches des Églises, nous souhaitons favoriser la possibilité de cette rencontre par la découverte de la Bible et le témoignage
de ceux qui croient en son message.
Membres de la Fédération Protestante de France , et fidèles à nos racines, nous voulons vivre la richesse d’un partage le plus large possible, dans le respect des convictions de chacun. Le mouvement est donc ouvert à tous, sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse.

Fonctionnement :

Bénéficiant de près d’un siècle d’expérience, le scoutisme est aujourd’hui le plus grand mouvement de jeunesse mondial présent sur les cinq continents.
Le mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, fondé en 1911, est membre du Scoutisme Français, organisation reconnue par les instances internationales du scoutisme .

Méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école, le scoutisme s’adresse à tous. S’appuyant sur l’éducation des uns par les autres, il offre à chaque enfant, adolescent et adulte la possibilité de se découvrir et de se construire dans chacune de ses dimensions : son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation aux autres, sa spiritualité.
Mise en oeuvre par des jeunes dynamiques et bénévoles, en partenariat avec les parents, cette méthode éducative est fondée sur la vie de groupe et l’éducation par l’action.

Prônant la coéducation, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont choisi :

  • un découpage en trois tranches d’âge (branche cadette 8/12 ans, branche moyenne 12/16 ans, branche aînée 16/19 ans) qui favorise la prise en charge, au sein de chaque branche, des plus jeunes par les plus âgés.
  • la mixité à tous les âges qui permet aux filles et aux garçons d’apprendre à vivre ensemble dans l’épanouissement et le respect mutuel.

Le mouvement propose une démarche originale aux enfants, adolescents et adultesdans la quête du sens qu’ils peuvent donner à leur vie.

Association cultuelle Loi 1905 Créé(e) en 1911 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse
Président(e) : Jean Dupupet
Secrétaire général(e) : Marc Deroeux
Salariés : 3 permanents au siège
Bénévoles : 4 à 5 au siège
Bénéficiaires : Environ 12.000

47, rue de Clichy, 75009, Paris
0153201540
secretariat@feebf.com
Voir le site ou Voir le site

Objectifs et missions :

Répandre l’Évangile de Jésus-Christ en France par l’établissement et le développement d’Églises locales fortes et interdépendantes.

Implantations :

128 communautés en France métropolitaine

Projet Spirituel :

Quatre départements où servir :

  • L’évangélisation ;
  • La formation ;
  • La mission ;
  • Les ministères.

Domaine(s) d’action : Autres secteurs, Église
Président(e) : Georges Michel
Directeur(e) : Isabelle de Bonnechose

47 rue de Clichy, 75009, Paris
01 48 74 88 50
gestionnaire@maisonduprotestantisme.org

Objectifs et missions :

La « Maison du protestantisme » a pour objet de faciliter le fonctionnement de la Fédération protestante de France, des Églises, des Œuvres et Mouvements qui en sont membres, en mettant à leur disposition, aux conditions fixées par un règlement intérieur, les immeubles du 45 et 47 rue de Clichy, propriétés respectivement de la Fondation pour les Ministres des Églises Protestantes de France et de la Fondation du Protestantisme.

Association culturelle Créé(e) en 1951 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : M Daniel JOUVE
Directeur(e) : M Thierry Ferrand
Salariés : 5
Bénévoles : 10
Bénéficiaires : environ 1000

Centre La Costette, 43520, Mazet St Voy
04 71 65 00 84
direction@costette.com
Voir le site

Objectifs et missions :

L’association a pour but :

  • de promouvoir, soutenir et organiser la création et le développement de toutes activités d’éducation populaire ;
  • de proposer une structure d’accueil pour des camps, rencontres, échanges et activités intéressant les jeunes ;
  • de contribuer à la formation et au perfectionnement des cadres de centres de vacances et de loisirs ;
  • d’offrir aux personnes de tous âges qui le souhaitent un lieu de vacances, de rencontre, de réflexion, de ressourcement spirituel fondé sur l’étude de la Bible ;
  • d’une manière générale de promouvoir toutes activités et tous moyens visant à apporter une réponse aux attentes des jeunes et des personnes de tous âges qui le souhaitent.

Association loi 1905 Créé(e) en 11 juin 1862

Domaine(s) d’action : Église
Président(e) : Arnaud Latscha
Secrétaire général(e) : Sylvie Arnstam
Salariés : 8
Bénévoles : 80
Bénéficiaires : 1600

58 rue Madame, 75006, Paris
01 45 48 13 50
sylvie.arnstam@epupl.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Annonce de l’Évangile

Culturelle 1901 déclarée Créé(e) en 2001

Domaine(s) d’action : Église
Président(e) : DEJARDIN Damiel
Directeur(e) : WARD Jonathan
Bénévoles : 10
Bénéficiaires : Environ 300 par an

Le Vieux Village, 04200, ENTREPIERRES
09 63 21 39 62
entrepierres@pierresvivantes.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Favoriser la santé physique et spirituelle des ministres du culte, des missionnaires et de leurs familles, provenant de divers milieux et dénominations protestantes.

Implantations :

Une structure d’accueil située près de Sisteron, en Haute Provence, et qui reçoit les ministres du culte travaillant dans toute la francophonie.

Association Cultuelle Créé(e) en 1996

Domaine(s) d’action : Église
Président(e) : Martin Luther Madi KONKI
Directeur(e) : Elisabeth Rozier

35-37 rue des Garennes, 78200, MANTES LA JOLIE
01 30 63 01 97 / 06 21 68 81 41
epe.mantes2@neuf.fr
Voir le site

Association en loi de 1901 Créé(e) en 1905 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Président(e) : Jean-Philippe BOLLE
Directeur(e) : Pasteur Joel DAUTHEVILLE
Bénévoles : 40
Bénéficiaires : 120

6 rue Chanzy, 54000, NANCY
0383320234
Voir le site

Objectifs et missions :
  • Aide aux personnes démunies ou en difficulté temporaire.
  • Aide alimentaire.
  • Aides ponctuelles diverses.

Associations loi 1905 Créé(e) en 1947

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse
Directeur(e) : Pasteur Francoise Sternberger

7 rue de la Sarra, 69600, OULLINS
06 13 38 49 84
francoise.sternberger2@orange.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

L’ Église Protestante Unie de France a pour raison d’être de vivre l’Évangile. Elle est donc ouverte à toute personne qu’elle appelle par sa prédication à connaître Jésus Christ, à approfondir sa foi par la lecture de la Bible , à recevoir le baptême s’il ne lui a pas déjà été donné et à participer à la Sainte Cène.

Chaque paroisse établit un projet de vie qui définit son identité, ses priorités et les axes principaux de sa mission.

La paroisse d’Oullins a pour caractéristique une vocation d’Accueil, et sa Catéchèse œcuménique. Depuis 40 ans enfants et jeunes catholiques et protestants suivent le même enseignement de la Bible , du Ce1 à la 1ère.

Une seule église en réseau :

La paroisse d’Oullins est membre de l’Église Protestante Unie de l’Ensemble Grand Lyon.

A ce titre est elle engagée dans une coopération avec les autres églises chrétiennes du Grand Lyon, notamment dans la préparation d’évènements de témoignages comme avec l’association Jour pour Christ.

Association 1901 Créé(e) en 1956

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Directeur(e) : Muriel Menanteau
Salariés : 4
Bénévoles : 80
Bénéficiaires : 2000

127 rue Marcadet, 75018, Paris
01 42 54 61 25
contact@lamaisonverte.org
Voir le site

Objectifs et missions :

La Maison verte, maison de quartier dans le 18e arrondissement de Paris, Fraternité de la Mission populaire évangélique (Fédération protestante de France), propose des activités sociales, d’éducation populaire et culturelles. elle est agréée espace animation sociale par la CAF.

Créé(e) en 1628

Domaine(s) d’action : Église
Bénéficiaires : 130

Upper East Side, , New York
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Eglise Française du Saint Esprit (www.stespritnyc.net) est une communauté Francophone et Francophile diversifiée et inclusive, unie par la fraternité chrétienne et les valeurs spirituelles de la tolérance, la liberté et l’égalité. Fondée en 1628 par les Huguenots français, nous sommes la deuxième plus ancienne église de New York City, situé actuellement sur l’ « Upper East Side ».

Saint Esprit est une église épiscopale avec un héritage unique œcuménique. Nous avons fait partie du diocèse épiscopal de New York depuis 1804, mais notre Charte permet aux chrétiens de toutes les traditions de participer. Nos prières, les sermons et les hymnes sont en anglais et nos liturgies suivent le livre de prière Anglicane commune. Nous embrassons les éléments de la réforme catholique et des traditions orthodoxes orientales dans notre culte. Nous sommes un foyer pour chrétiens, nouvellement baptisés et les chercheurs souhaitant une communauté et les réponses. Nous sommes unis dans notre amour pour Jésus Christ, notre adoration de Dieu, notre intérêt pour la langue française et cultures francophones et notre affection pour notre communauté spirituelle.

Les membres actuels de l’Esprit Saint sont environ 130 paroissiens, avec 30 à 80 pour une fréquentation moyenne de dimanche. Paroissiens originaires de plus de vingt nations et de nombreuses confessions. Notre culte régulier comprend la Sainte Communion ou la prière du matin le dimanche à 11:15, les mercredi Communion à 12:15 et des services de prière contemplative de Taizé trimestriels. Notre recteur mène une étude de la Bible le mercredi. Le dimanche matin, nous offrons des cours de français gratuits de septembre à juillet, comme nous l’avons fait pendant plus de cent ans. Nos groupes réguliers dirigés par laïques comprennent un groupe de prière de Taizé et une troupe de théâtre interne, les joueurs d’église, qui présente périodiquement à l’église.

Eglise Protestante appartenant aux Eglises Protestantes Unies des Pays-Bas Créé(e) en 1656

Domaine(s) d’action : Église
Président(e) : Mme Francoise Dorleijn
Directeur(e) : Grietje Hofman
Salariés : 2
Bénévoles : 20

Pieterskerkhof 5, 3512 JR, NL-Utrecht
+31 302311485
info@eglisewallonne-utrecht.nl
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Eglise Wallonne est une église francophone où chaque semaine auront lieu des cultes les dimanches (sauf en été). L’église tient à maintenir ce rythme de cultes.L’eglise soutient par le diaconat des projets aux Pays-Bas, en France et au Rwanda. Parmi nos paroissiens il y a quelques personnes d’origine rwandaise et burundaise.

En semaine l’église est rythmée par des locations par exemple pour des concerts et des conférences. L’église occupe une des plus anciennes église d’Utrecht et aux Pays-Bas, elle est une exemple de l’époque romane. En été l’église est en semaine ouverte pour des visites touristiques.

Historique :

L’Eglise Wallonne d’Utrecht fait partie de la classe des Eglises Wallonnes dont il y a 14 aux Pays-Bas. Les Eglises Wallonnes se trouvent à Utrecht, Amsterdam, Haarlem, La Haye, Rotterdam, Delft, Leyde, Dordrecht, Breda, Middelbourg, Maastricht/Heerlen, Arnhem, Zwolle, Groningue. La Classe est gerée par la Commission Wallonne qui organise chaque année 3 réunions Wallonnes où se réunissent toutes les Eglises Wallonnes.

AAssociaton sans but lucratif Créé(e) en 1951

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Président(e) : Edgar Cazaban
Directeur(e) général(e) : Hervé Lessous
Salariés : 47
Bénévoles : 70
Bénéficiaires : plusieurs milliers

BP 9 , 26216 , MONTELIMAR CEDEX
BP 9 , 26216 , MONTELIMAR CEDEX
h.lessous@clcfrance.com
Voir le site

Objectifs et missions :

Être un outil pour les églises et les chrétiens en:

Notre mission est claire : Que chacun accède à la foi et à la maturité spirituelle dans le Seigneur Jésus-Christ, grâce à la littérature et à tout support multimédia.

Implantations :

La CLC est présente en France (13 librairies + une base logistique et site web) et dans le monde (53 pays 180 librairies.)

Le siège en France est à Montélimar avec la base logistique.

Une prestation proposée aux éditeurs : la logistique avec stockage et envoi des colis pour le compte du client.

Fonctionnement :

13 librairies :

  • En métropole, 11 librairies à Paris, Grenoble, Lyon, Marseille, Rennes, Strasbourg, Lille, Valence, Montpellier, Montélimar et Toulouse.
    Aux Antilles, 2 librairies à Fort-de-France et Pointe-à-Pitre.
  • Une Vente Par Correspondance (VPC), souple simple et rapide par téléphone, fax ou courrier.

Une vente en ligne sur notre site Internet www.clcfrance.com entièrement revu et amélioré en juin 2008. Depuis ce sont plus de 383 625 visites (soient plus de 3 082 145 pages vues) par an ! Les internautes proviennent de plus de 195 pays différents ! De plus en plus d’informations actualisées chaque jour, un moteur de recherche performant.

Les éditions CLC : plus de 80 titres actuellement disponibles pour partir à la découverte de bibles, de jeux et de contes pour enfants, ainsi que des nouvelles parutions, des nouveautés d’auteurs francophones…

Les stands CLC : nous répondons présents sur les évènementiels, concerts, séminaires, rassemblements dans toute région sans exception.
Cévennes au centre chrétien de Gagnières, rencontres Pentecôte à Rouen, Femmes 2000 à Lyon, Centre Evangélique de Lognes, Assemblée du Désert à Mialet, UEMP à Strasbourg, Pentecôte à Valence, Pointe-à-Pitre, les CIJEM, Pontivy, Séminaires Eglises du Plein Evangile à Grenoble, les rencontres de femmes à Périgueux…
Les dépôts CLC : deux offres aux choix :

  • Le dépôt de Noël : c’est une formule simple où les articles sont sélectionnés par nos spécialistes. Vous trouverez ici des Bibles, de la littérature pour enfants et adultes, des idées cadeaux, des CD et DVD. N’hésitez pas à nous contacter : depots.noel@clcfrance.com
  • Le dépôt ponctuel à toute période de l’année organisé avec votre libraire CLC le plus proche de chez vous ou bien avec notre siège (votre contact : Claudine téléphone +33(0)4 75 90 20 59). Les articles seront sélectionnés ensemble en fonction de nos possibilités et de vos besoins et désirs.

La CLC compte aussi une activité de service en forte croissance pour les éditeurs et les œuvres : la prestation logistique pour les éditeurs (La Ligue, Livr’afrique,…)

Association loi 1905 Créé(e) en 2013

Domaine(s) d’action : Église

7 rue de Clichy , 75311 , Paris Cedex 09
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Église protestante unie de France est née de l’union de l’Église évangélique luthérienne de France (EELF) et de l’Église réformée de France (ERF) en 2012, suite aux synodes conjoints de Belfort.

Ce processus d’union, sans sécession marginale, est une première parmi les protestants de France. Il manifeste une ouverture qui tranche avec les raidissements identitaires, notamment religieux et observés dans tous les cultes, induits par la globalisation. Il est le signe d’une dynamique réelle. Pour ces trois raisons, des observateurs historiens et sociologues ont qualifié la création de l’Église protestante unie de France d’événement historique.

Historique :

En France, la Réforme protestante a une double source :

  • humaniste (Cercle de Meaux, Lefèvre d’Etaples…),
  • luthérienne et réformée (Guillaume Farel, Martin Bucer…).

La synthèse et la structuration de l’Église est due à Jean Calvin (1509-1564).
L’Église réformée de France (ERF) est la première Église protestante de France. 1er synode national : 1559.

Principales périodes :

1520 – 1598 Édit de Nantes – L’essor conflictuel

Favorisées par le climat de liberté intellectuelle de la Renaissance, les idées de Luther et de Zwingli pénètrent en France ; le Noyonnais Jean Calvin (1509-1564) les approfondit et en propose un exposé systématique dans » l’Institution de la Religion Chrétienne » (1536). Exilé à Genève, il accompagne le développement des Églises réformées qui rassemblent à leur apogée 15 à 20 % des Français. Les Guerres de Religion (1562-1598) opposent les catholiques et les protestants dans des affrontements sanglants (massacres de la Saint-Barthélémy en 1572). Malgré la victoire du chef protestant Henri de Navarre – le futur Henri IV – le courant réformé est amoindri et restera très minoritaire.

1598 – 1685 Révocation – Le statu quo menaçant

L’Édit de Nantes promulgué par Henri IV (converti au catholicisme) est un compromis garantissant à la minorité protestante des droits politiques et militaires, tout en la privant de toute possibilité d’expansion religieuse. Les rois Louis XIII et surtout Louis XIV entameront les libertés protestantes, avant de déclencher de féroces persécutions ( » les dragonnades « ) : les protestants abjurent en masse et Louis XIV en tire prétexte pour révoquer l’Édit de Nantes (1685).

1685 – 1787 Édit de tolérance – La clandestinité persécutée

C’est la période la plus sombre du protestantisme français : le culte est interdit, les temples rasés, les pasteurs emprisonnés ou exécutés. 200 000 protestants choisissent l’exil dans les pays voisins (Europe du Refuge) ; dans les Cévennes, la révolte des Camisards est une aventure héroïque sans lendemain. Entre soumission apparente et clandestinité ( » culte au Désert » ), une poignée de fidèles maintiennent la flamme du protestantisme. Progressivement, l’influence des idées des Lumières atténue les persécutions : » toléré » administrativement en 1787, le protestantisme français ne retrouve sa liberté qu’en 1789.

1787 – 1905 L’existence reconnue mais surveillée

» Les Articles Organiques » de 1802 réorganisent les Églises réformées et luthériennes (surtout en Alsace et au Pays de Montbéliard). Bien réinsérés dans la société française, les notables protestants participent activement à son développement économique et social ; plus à la base, un mouvement de Réveil spirituel ranime et reévangélise mais les divisions entre » orthodoxes » (restés strictement fidèles aux Réformateurs) et » libéraux » (plus modernistes) séparent les Églises.

Depuis 1905 Une famille spirituelle comme les autres

Acquis de longue date aux principes de la laïcité, le protestantisme accepte la Séparation des Églises et de l’État (1905) et s’organise au sein de la Fédération Protestante de France. Les familles réformées s’unissent presque toutes en 1938 autour d’une Déclaration de Foi commune, constitutive de l’Église Réformée de France.

L’Église évangélique luthérienne de France (EELF) est principalement implantée dans le pays de Montbéliard et à Paris. Dans le Pays de Montbéliard, le protestantisme est depuis l’origine luthérien d’identité et réformé de théologie ; son histoire l’a lié au Duché de Würtemberg. A Paris, l’Église luthérienne est issue des assemblées qui se réunissaient dans des ambassades de pays luthériens dès le XVIIème siècle et s’est beaucoup renforcée avec les réfugiés alsaciens de 1870.

Valeurs :

Historiquement, luthériens et réformés se sont principalement opposés sur la compréhension de la sainte cène (= repas du Seigneur, eucharistie). Ils se sont aussi distingués sur le rapport à l’autorité politique, l’articulation de l’éthique et de la foi, la liturgie, etc.

Des efforts d’unité ont été menés depuis 1529. L’évolution décisive est venue au XXème siècle, avec le mouvement œcuménique. Né en 1910 à l’occasion de la conférence missionnaire d’Edimbourg, ce mouvement a pris son ampleur avec la fondation du Conseil œcuménique des Eglises (1948), puis le dialogue interconfessionnel rendu possible par le concile Vatican II (1962). Sur le plan luthéro-réformé, la déclaration de Barmen (1934) dénonçant théologiquement le nazisme et la Concorde de Leuenberg (1973), accord liant des dizaines d’Eglises protestantes en Europe, ont été des étapes marquantes vers l’unité.

Pour les protestants luthéro-réformés, cette unité est comprise comme une « diversité réconciliée » : dès lors que le consensus est acquis sur ce qui est au cœur de l’Evangile et de la vie de l’Eglise (l’amour inconditionnel et libérateur de Dieu est premier, les chrétiens sont appelés à en témoigner en Eglise), toutes les diversités sont positivement reçues. L’union n’est donc ni l’uniformité, ni la fusion-absorption.

Ce processus d’union, sans sécessions marginales, est une première parmi les protestants de France. Il manifeste une ouverture qui tranche avec les raidissements identitaires, notamment religieux et observés dans tous les cultes, induits par la globalisation. Il est le signe d’une dynamique réelle. Pour ces trois raisons, des observateurs historiens et sociologues ont qualifié la création de l’Eglise protestante unie de France d’événement historique.

Association Créé(e) en 1974 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Autres secteurs, Église
Président(e) : Sylvie Franchet d’Espèrey
Salariés : 30
Bénéficiaires : 800

83 boulevard Arago, 75014, PARIS
01 43 31 61 64
secretariat.ipt@iptheologie.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Assurer l’enseignement supérieur protestant de la théologie, des sciences religieuses et des disciplines pouvant y être rattachées ainsi que promouvoir la recherche dans ces domaines.

Association de Droit Local Alsace Lorraine Créé(e) en 1922

Domaine(s) d’action : Église, Humanitaire & International
Président(e) : Albert HUBER
Directeur(e) : Thomas Wild
Salariés : 2

7 rue du Général Offenstein, 67100, Strasbourg
03 88 40 27 98
aco.france@gmail.com
Voir le site

Objectifs et missions :

[Le but poursuivi par l’ACO] est de promouvoir le ministère de témoignage et de diaconie des Eglises vivant au contact de l’Islam, en particulier des Eglises protestantes du Proche et du Moyen-Orient, ainsi que de soutenir toute Eglise ou tout mouvement qui fait appel à sa compétence.

Elle est disposée à travailler en concertation avec les Eglises et organismes recherchant les mêmes objectifs.

Elle s’interdit toute intention lucrative ainsi que toute action politique.

(article 2 des statuts)

Née en 1922 d’une volonté de soutien aux victimes survivantes du génocide arménien, à l’époque surtout implantés dans des camps près d’Alep (Syrie), l’ACO s’est développée et a maintenant un réseau de solidarité qui comprend Arménie, Turquie, Egypte, Iran, Syrie et Liban.

Fonctionnement :

L’ACO travaille sur un pied d’égalité avec des partenaires orientaux et européens : GZB, un organisme missionnaire hollandais, DM-échange et mission, organisme missionnaire de Suisse Romande, l’Union des Eglises Evangéliques Arméniennes au Proche Orient, le Synode National des Eglises Evangéliques en Syrie et au Liban, le Synode d’Iran.

Elle soutien les ministères des paroisses francophones du Caire et d’Alexandrie et aussi de Beyrouth. Elle a des relations fraternelles avec les Eglises protestantes d’Egypte, particulièrement le Synode du Nil. Elle collabore avec « Espoir pour l’Arménie » et « Solidarité protestante France-Arménie » pour des projets en Arménie.

Projet Spirituel :

L’ACO se veut être un outil modeste pour aider à une plus grande connaissance, intercession et entraide entre les Eglises européennes (France, Suisse, Hollande) et orientales (Syrie, Liban, Iran, Egypte). Implantée en Alsace, elle reçoit un soutien appréciable de la part de l’UEPAL (Union des Eglises Protestantes d’Alsace Lorraine, comprenant les paroisses luthériennes et réformées de cette région).

Elle s’intéresse aux contacts avec l’islam et souhaite soutenir un dialogue fraternel avec les croyants des autres religions, tout en témoignant très clairement de son attachement à la foi chrétienne et protestante.

Association cultuelle Créé(e) en 2002

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Patricia Cassou
Bénévoles : 10

97 rue Julien Lacroix, 75020, Paris
01 43 66 19 02
patricia.cassou@yahoo.fr
Voir le siteVoir le site

Objectifs et missions :

Toutes les activités Quartier Libre sont ouvertes aux enfants et aux jeunes du quartier de Belleville, ainsi que ceux de l’Eglise Réformée de Belleville. Nous abordons des thèmes qui donnent les moyens aux enfants et aux ados de grandir dans leur relation à soi, à l’autre, et à Dieu.

  • animations pour les enfants entre 6-12 ans
  • animations ANTIZONE, soirées franco-anglophone pour les collégiens
  • soutien scolaire pour les enfants dans l’école primaire et les collégiens
  • visites à domiciles avec les familles du quartier
  • groupe de discussion en anglais pour les lycéens
  • intercession, études Bibliques pour les équipiers
  • sortie communion fraternelle « VIP » pour les animateurs

Association cultuelle Créé(e) en 1905

Domaine(s) d’action : Église
Président(e) : Michelle Merlet
Salariés : 2

15 bis, place Edouard Normand, 44000, Nantes
02 40 20 00 77
caroline.schrumpf@gmail.com
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Eglise réformée de Nantes et de Loire-Atlantique est constituée en association cultuelle, conformément à la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des églises et de l’Etat.
Elle a pour objet d’assurer l’exercice du culte réformé (voir cette rubrique) et de pourvoir aux frais et besoins de celui-ci et des divers services et activités qui peuvent s’y rattacher.
L’association cultuelle repose sur une déclaration de foi adoptée par toutes les églises réformées en 1938 dans laquelle elle confesse sa foi au Dieu souverain et au Christ Sauveur.

Notre Église tient son assemblée générale au cours du 1er trimestre de chaque année et procède par vote de chaque membre à l’approbation des bilans d’activité et financiers.
Elle est dirigée par un comité directeur appelé conseil presbytéral (voir cette rubrique).
Elle est membre de l’Église réformée de France et de la Fédération protestante de France.

Les pasteurs sont : Caroline Schrumpf et François Anglade.

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse
Président(e) : Pascal Rodet

47, rue de Clichy, 75009, PARIS
01 48 74 88 50
Voir le site

Objectifs et missions :

La Fédération Protestante de France (FPF) a pour vocation première de contribuer au rapprochement de ses membres, de coordonner leurs actions et de les aider à assumer leurs responsabilités. Elle assure également un certain nombre de services communs : télévision (Présence Protestante), radio, information, communication et documentation, aumônerie aux armées et aux prisons, service biblique, relations oecuméniques.

La Commission « Jeunesse » est chargée par le Conseil de la FPF de travailler au service de la jeunesse en général, dans l’esprit et le respect de la Charte de la FPF.

Observatoire de la jeunesse dans le protestantisme français et par-delà dans la société, la commission informe et interpelle le Conseil et la Fédération sur les évolutions et les enjeux.

La commission devra être un lieu de vigilance sur toutes les questions et évolutions pédagogiques, techniques et juridiques de l’animation jeunesse pour offrir à toute la Fédération les outils nécessaires adaptés et utilisables par tous.

Association 1901 Créé(e) en 2006

Domaine(s) d’action : Église, Humanitaire & International
Président(e) : Patrick Guiborat
Secrétaire général(e) : Coralie Omodei
Salariés : 1
Bénévoles : 10

157, rue des Blains, 92220, Bagneux
01 64 65 51 68
communication@defimichee.org
Voir le site

Objectifs et missions :

Le Défi Michée est un mouvement mondial de chrétiens qui demandent à leurs gouvernements de tenir la promesse de diminuer l’extrême pauvreté de moitié d’ici 2015. Le Défi Michée veut mobiliser le monde protestant contre l’extrême pauvreté et en soutien aux Objectifs du Millénaire pour le Développement ( O.M.D.). Il demande aux gouvernants de tenir l’engagement pris en 2000 dans le cadre de l’O.N.U. de réduire la pauvreté dans le monde de moitié d’ici 2015, notamment en respectant des objectifs à destination des pays pauvres.

Historique :

Le Défi Michée est une initiative de l’Alliance Evangélique Mondiale et d’un Réseau d’oeuvres chrétiennes impliquées dans des actions de secours d’urgence, de développement et de plaidoyer. Il a été lancé en France par le S.E.L. et l’Alliance Evangélique Française.

Association Créé(e) en 1950

Domaine(s) d’action : Église, Humanitaire & International
Président(e) : Frédéric Pignard

4 allée J.B. Thomann, 68040, Ingersheim
Voir le site

Objectifs et missions :

Durant la première moitié du XX° siècle, de modestes efforts missionnaires ont été accomplis par les Assemblées Mennonites de France, en collaboration avec les Assemblées Mennonites des Pays Bas et de la Mission de Paris.

En 1950, pour « soutenir la vocation d’un membre de nos Eglises, pour lui apporter son aide et assumer la responsabilité des Eglises à l’égard de l’un des siens », l’Association des Eglises Evangéliques Mennonites de France (AEEMF) décide de créer son comité de mission, le CMMF.

Le CMMF devient la branche d’activité de ces Eglises, chargé de la « mission extérieure ». Le CMMF est une mission d’église dont la vision est de susciter des vocations, puis d’accompagner les personnes tout au long de leurs périodes de service.

  • Accompagner ou soutenir des personnes qui ont à coeur d’être témoins de l’Evangile de Jésus-Christ.
  • Mettre en oeuvre les valeurs enseignées dans l’Evangile de Jésus-Christ par un service et des actions d’entraide, partout dans le monde, au bénéfice de tout être humain sans distinction de sexe, d’origine géographique ou sociale, de religion ou de philosophie.
  • Informer les Eglises de l’AEEMF en vue d’encourager la manifestation concrète de l’Evangile en paroles et en actes.
  • Ne poursuivre aucun but lucratif ou politique.

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Président(e) : HUMBERT Philippe
Directeur(e) : BOUZY Christian
Salariés : 8
Bénévoles : 270
Bénéficiaires : environ 1000 personnes par semaine

17, rue de l’Avre, 75015, PARIS
01 45 79 81 49
christian.bouzy@foyerdegrenelle.org
Voir le site

Objectifs et missions :

La fraternité, vivons-la !

LE PROJET DU FOYER DE GRENELLE en quelques lignes

Résolument laïque et ouvert à tous, le Foyer de Grenelle plonge ses racines dans une inspiration chrétienne protestante, qui lui fait affirmer, avec bien d’autres, « qu’il n’y a de fatalité ni dans l’injustice, ni dans l’oppression, ni dans l’échec ». Avec toutes celles et ceux qui travaillent dans les mêmes perspectives, il entend « contribuer à rendre habitable et fraternelle la terre habitée », conformément à la charte de la Mission populaire Evangélique.

Dirigé par un conseil élu en assemblée générale, soutenu par une équipe de salariés, le Foyer de Grenelle est d’abord l’affaire des quelques 1000 personnes qui le fréquentent chaque semaine, dont 300 bénévoles engagés. Le projet est centré sur l’accueil de chacun dans le partage fraternel des forces et des faiblesses des uns et des autres.

Et activité :

Les activités sont multiples :

  • accueil et orientation,
  • domiciliation et accompagnement des demandeurs d’asile et des sans-abri
  • aide aux demandeurs d’emploi
  • table ouverte
  • café sans alcool
  • centre de loisirs et actions de prévention
  • accompagnement scolaire
  • cours d’alphabétisation et de français
  • café-débats
  • partage autour de la bible
  • culte public chaque dimanche
  • braderies etc
  • grand souper de Noël
  • écoute pastorale
  • accueil des associations du quartier

Le projet social 2011-2013 qui a reçu l’agrément de la Caisse d’Allocations familiales est défini autour de 5 axes :

1) vers une meilleure insertion sur le quartier

2) vers un carrefour culturel à valoriser

3) vers un foyer adapté à l’ère numérique

4) vers un accueil de grande qualité

5) pour une animation collective famille

Des fêtes, concerts ou spectacles rythment l’année et sont l’occasion d’échanges et de partage par-delà les activités… mais aussi des temps de réflexion. Notre devise est exigeante et pas toujours facile à vivre mais elle est notre ligne d’horizon : « La fraternité vivons-la ! »

Historique :

Au lendemain de l’écrasement de la Commune, un pasteur protestant écossais de passage à Paris, interpellé par des ouvriers, entreprend de leur proposer une « religion de liberté et de réalité » ; il fonde ainsi la Mission populaire Evangélique de France. Une des premières implantations est le Foyer de Grenelle bâti en 1895 dans un secteur alors en plein essor industriel. Au carrefour de préoccupations sociales et de convictions spirituelles, il propose aux habitants du quartier, action sociale diversifiée, éducation populaire, conférences, étude de la bible, dans le cadre de la laïcité naissante dont les protestants sont d’ardents promoteurs.

Au fil du XXème siècle, Le foyer de Grenelle adapte son action à l’évolution de la population du quartier et de ses besoins : l’industrie automobile et ses sous-traitants se développent, entraînant l’arrivée massive d’une population migrante ; puis c’est la désindustrialisation, la précarisation croissante…

Depuis le début des années 1970, le Foyer de Grenelle rassemble l’essentiel de ses activités dans un centre social, agréé par la Caisse d’allocations familiales, la Ville et le Département.

Association Créé(e) en 1927

Domaine(s) d’action : Église, Humanitaire & International
Président(e) : Raynaud Jean-Claude
Bénévoles : 20

41 rue Th Honoré, 94130, Nogent sur Marne
01 48 73 77 16
info@missionbiblique.org
Voir le site

Objectifs et missions :

La Mission Biblique apporte son aide fraternelle principalement à l’Union des Eglises Evangéliques Services et Oeuvres de Côte d’Ivoire (UEESO) et à l’Union Evangélique Baptiste de Haïti (UEBH).

La Mission Biblique s’attache à établir des relations de partenariat avec chacune des unions d’Eglises et des oeuvres associées. Elle s’efforcera de présenter les besoins de ses partenaires dans tous les domaines où une collaboration lui paraîtra souhaitable.

La Mission Biblique met à la disposition des Eglises partenaires, le personnel missionnaire qu’elle recrute, forme et accompagne.

Fondation Créé(e) en 2000 / Reconnu(e) d’utilité publique

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Président(e) : M. NAUD Daniel
Directeur(e) général(e) : M. YAPOUDJIAN Eric
Salariés : 2000
Bénévoles : 3000
Bénéficiaires : 5700

60 rue des Frères Flavien, 75020, PARIS
01 43 62 25 00
dglories@armeedusalut.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

L’Armée du Salut dans le monde

Origines et vocation

L’Armée du Salut a été fondée en 1865 par un pasteur méthodiste William Booth, dans l’Angleterre industrielle du 19ème siècle. Portée par une éthique chrétienne, sa vocation est de répondre aux besoins physiques, sociaux et spirituels des personnes en situation de détresse.

Elle est présente dans plus de 120 pays sur les cinq continents. Elle accomplit une oeuvre d’intérêt général dans les domaines de la santé (hôpitaux, dispensaires…), de l’enseignement, du social et intervient à tous les âges de la vie, de la naissance à la fin de vie. L’Armée du Salut a pour vocation de restaurer la personne dans son corps, son humanité, ses droits fondamentaux et sa spiritualité.

Cherchant à répondre à tous les appels de détresse, Catherine et William Booth ont parfaitement défini la manière dont il convient d’aborder la personne en souffrance :

  • L’accueillir et l’écouter, la soutenir et la sécuriser en lui offrant un cadre structurant, permettant de faire le point, d’évoluer.
  • Agir sur les causes, tout en procurant une réponse immédiate à son désarroi, ce qui suppose, le cas échéant, la mise en oeuvre d’une aide d’urgence et/ou d’un accompagnement sur un plus long terme.

L’Armée du Salut en France

Une implantation progressive sur le territoire

Implantée en France depuis 1881, l’Armée du Salut s’est impliquée auprès des personnes en difficulté, créant notamment les « foyers du soldat » au cours de la première guerre mondiale.

Elle prend véritablement son essor entre les deux guerres avec la création des grandes institutions sociales à Paris et en province. Reconnue d’utilité publique par le décret du 7 avril 1931, elle ne cesse d’accroître son rayonnement dans les domaines sanitaire et social jusqu’en 1939.

A l’issue du deuxième conflit mondial, elle relance son activité en élargissant ses actions sur la jeunesse : elle développe des actions pédagogiques, met en place des maisons d’enfants et des centres d’apprentissage, crée des clubs de prévention et des établissements relevant de l’Education spécialisée.

Parallèlement, l’Armée du Salut développe un partenariat avec les pouvoirs publics et avec les acteurs du champ social. Membre fondateur d’organismes tels que l’Union Nationale Interfédérale des OEuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux ( UNIOPSS ), la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale ( FNARS ), le Syndicat général des Oeuvres Privées sanitaires et sociales ( SYNEAS ), La Fédération française des Banques Alimentaires, elle s’inscrit dans les dispositifs de lutte contre les formes d’exclusion, organise et gère des structures d’accueil en partenariat avec d’autres institutions ou services, à la demande des pouvoirs publics.

Organisation :

Adaptation aux évolutions et aux nécessités

En 1994, désireuse d’articuler avec une plus grande pertinence action sociale et spiritualité, l’Armée du Salut adopte de nouveaux statuts:

  • La gestion des établissements à caractère social et médico-social est assurée par l’Association des OEuvres Françaises de Bienfaisance de l’Armée du Salut (AOFBAS).
  • Les officiers constituent une Congrégation reconnue par l’Etat, membre de la Fédération protestante de France. Leur mission spirituelle s’exerce dans les postes d’évangélisation. La Congrégation de l’Armée du Salut situe l’éthique chrétienne, le développement spirituel et la mission d’évangélisation. Elle assure en partie avec l’Association la mission d’urgence et de prévention en amont du champ social.

Du statut d’Association à celui de Fondation

A la suite du décret du 11 avril 2000, la Fondation de l’Armée du Salut se substitue à la l’AOFBAS et est reconnue d’utilité publique. Si les valeurs et les missions de la nouvelle Fondation sont identiques à celles de l’Association, les moyens d’action sont plus étendus. Par cette démarche, l’Armée du Salut affirme sa volonté d’ouverture à la société civile, aux différents environnements politiques, culturels, sociaux et humains. Elle considère que l’échange et le partenariat sont sources de vitalité, d’enrichissement.

Implantation en France (depuis 1981):

  • 122 Structures & services, la Fondation de l’Armée du salut est implantée dans 28 départements et 16 régions
  • 3 secteurs: Exclusion/ Inclusion, Jeunesse, Soin – Handicap – Dépendance
Valeurs :

Fondation « multi spécialiste »

Riche de son histoire et de son expérience, portée par des valeurs fortes, l’Armée du Salut entend au travers de la Fondation poursuivre et étendre son engagement dans le domaine social, médico-social et sanitaire.

Elle est animée d’une volonté de modernisation, articulant caritatif et professionnalisme, l’éthique de conviction et l’éthique de compétences. La Fondation de l’Armée du Salut est attentive aux évolutions des contextes politiques et sociaux. Elle travaille à la mise en oeuvre de réponses innovantes aux problématiques nouvelles qui émergent dans le champ de l’action sociale.

La Fondation propose des prestations en direction des usagers de l’action sociale, médico-sociale et sanitaire, dans les champs de l’exclusion, de la protection de l’enfance, du soin, du handicap et de la dépendance. Elle accueille plus de 7000 personnes par jour.

Les quelques 2000 salariés et 2500 bénévoles réguliers mettent en oeuvre un accompagnement adapté aux besoins des personnes accueillies et cherchent à concrétiser, grâce à leurs actions dans plus de 120 établissements et services, trois missions :

«Secourir, Accompagner, Reconstruire »

La Fondation est certifiée par Bureau Veritas, selon le Référentiel des organismes faisant appel à la générosité du public, depuis le 24 mai 2004.

Association cultuelle Créé(e) en 1871

Domaine(s) d’action : Église, Social & Culturel
Président(e) : Olivier BRES
Secrétaire général(e) : Francis MULLER
Bénévoles : 1100

47 rue de Clichy, 75009, Paris
01 48 74 98 58
secretaire.general@missionpopulaire.org
Voir le site

Objectifs et missions :

CHARTE du Mouvement de la Mission Populaire Evangélique

1- Principes généraux du Mouvement

Les personnes et les institutions signataires de cette charte se reconnaissent ensemble participantes d’un mouvement de pensée et d’action appelé Mouvement de la Mission Populaire Evangélique de France. Eclairées par l’expérience que la Mission Populaire poursuit depuis 1872, au lendemain de la Commune de Paris, elles constatent qu’il n’y a de fatalité ni dans l’injustice, ni dans l’oppression, ni dans l’échec. Elles veulent, en solidarité avec tous ceux qui doivent lutter pour leurs droits et leur dignité, rendre habitable et fraternelle la terre habitée.

La Charte du Mouvement constitue pour les signataires la règle commune au nom de laquelle ils s’engagent à militer pour une laïcité qui favorise et garantisse le libre débat des convictions et la libre collaboration des personnes. En France et à l’étranger, ils sont prêts à œuvrer avec tous ceux qui travaillent dans les mêmes perspectives fraternelles pour que, là où ils vivent,

  • la justice remplace l’oppression
  • l’équité remplace l’exploitation
  • le partage remplace le pillage
  • la dignité remplace le mépris
Mission Populaire :

La Mission Populaire Evangélique de France (MPEF), membre de la Fédération Protestante de France, entend vivre et manifester l’Evangile dans le milieu populaire, en solidarité avec ses luttes, ses espoirs, ses tâtonnements.

Ses membres s’organisent localement dans des communautés appelées le plus souvent Fraternités, où se retrouvent des hommes et des femmes de tous horizons, croyants et non-croyants ; elles développent des formes fraternelles de vie collective et des activités liées au contexte des quartiers populaires où elles agissent. Pour conduire ces activités, leurs membres constituent des associations qui, du fait de leurs objectifs sociaux, se réfèrent uniquement à la loi du 1er juillet 1901.

La Mission Populaire Evangélique de France, après avoir agréé les statuts de ces associations, et reconnu leur cohérence avec les principes généraux du Mouvement, met notamment à leur disposition des envoyés et des locaux.

Les formes d’organisation pratique peuvent varier d’une Fraternité à l’autre.

Ouverture à d’autres institutions :

Des institutions autres que les Fraternités peuvent partager les principes énoncés au paragraphe 1 de la présente Charte. Quand elles souhaitent participer au même mouvement de pensée et d’action, elles concluent avec la MPEF des conventions qui reconnaissent cette convergence et précisent les modalités d’action commune.

Association loi 1905

Domaine(s) d’action : Église
Président(e) : Jean-Claude Nocandy
Salariés : 9

30, avenue Emile Zola – BP 100, 77193, Dammarie Les Lys
01 64 79 87 00
Voir le site

Objectifs et missions :
Projet Spirituel :
Fonctionnement :

Domaine(s) d’action : Église, Jeunesse
Président(e) : Pascal Rodet

47, rue de Clichy, 75009, PARIS
01 48 74 88 50
Voir le site

Objectifs et missions :

La Fédération Protestante de France (FPF) a pour vocation première de contribuer au rapprochement de ses membres, de coordonner leurs actions et de les aider à assumer leurs responsabilités. Elle assure également un certain nombre de services communs : télévision (Présence Protestante), radio, information, communication et documentation, aumônerie aux armées et aux prisons, service biblique, relations oecuméniques.

La Commission « Jeunesse » est chargée par le Conseil de la FPF de travailler au service de la jeunesse en général, dans l’esprit et le respect de la Charte de la FPF.

Observatoire de la jeunesse dans le protestantisme français et par-delà dans la société, la commission informe et interpelle le Conseil et la Fédération sur les évolutions et les enjeux.

La commission devra être un lieu de vigilance sur toutes les questions et évolutions pédagogiques, techniques et juridiques de l’animation jeunesse pour offrir à toute la Fédération les outils nécessaires adaptés et utilisables par tous.

Association 1901 Créé(e) en 1971

Domaine(s) d’action : Église, Humanitaire & International, Jeunesse, Social & Culturel
Président(e) : Joël Dautheville
Secrétaire général(e) : Bertrand Vergniol
Salariés : 16

102 boulevard Arago , 75014, Paris
01 42 34 55 55
envoyes@defap.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Le Défap est le Service protestant de mission, chargé de faire vivre des relations de solidarité et de fraternité entre les Eglises protestantes de France (luthéro-réformées) et leurs partenaires en Afrique, Caraïbes, Océans Indien et Pacifique.

Organisation de solidarité internationale, le Défap envoie des volontaires internationaux d’échange et de solidarité (VIES), recherche des financements pour des projets de développement et anime un réseau de bénévoles en France par des formations, animations, rassemblements événementiels…

Cette action s’inscrit dans des domaines tels que l’éducation, la santé, le développement rural, la formation théologique, l’accompagnement de groupes de jeunes et d’étudiants.

Association de droit local (Alsace) Créé(e) en 1976

Domaine(s) d’action : Église, Humanitaire & International
Directeur(e) : Michel VARTON

BP 139, 67833 , Tanneries Cedex
03 88 10 29 60
contact@portesouvertes.fr
Voir le site

Objectifs et missions :

Portes Ouvertes est une ONG chrétienne au service des chrétiens persécutés.
Créée en 1976, elle fait partie d’un réseau international de 21 associations indépendantes qui œuvrent dans 60 pays.

Open Doors International trouve ses débuts dans le premier voyage d’un jeune hollandais connu aujourd’hui par le nom Frère André (Brother Andrew). Parti en Europe de l’Est en 1955, il y découvrira la réalité de la persécution des chrétiens à cause de leur foi.
Nos principales activités sur le terrain consistent à fortifier les chrétiens affaiblis par la persécution :

  • Nous acheminons de la littérature chrétienne lorsque son accès est limité par les régimes.
  • Nous apportons une aide aux communautés chrétiennes par la formation de responsables.
  • Nous mettons en place des programmes de développement socio-économique pour ceux qui se retrouvent en situation de détresse et de misère à cause de la persécution.
  • Nous sommes particulièrement présents sur place pour apporter aux chrétiens persécutés l’encouragement et le soutien moral dont ils ont besoin. Notre but est de permettre une vraie insertion sociale des communautés chrétiennes locales.

Dans les pays où les chrétiens jouissent d’une plus grande liberté comme en France ou en Belgique, Portes Ouvertes travaille avec des églises et des organisations partenaires pour sensibiliser un large public à la réalité de la persécution des chrétiens, encourager les chrétiens locaux à suivre ce que nous enseigne l’Eglise persécutée, mobiliser dans la prière et le soutien financier, dénoncer l’injustice et militer, souvent dans l’ombre, pour la cause des chrétiens persécutés.

Valeurs :

6 valeurs ancrées dans la foi chrétienne :

  • Prière
  • Présence
  • Ecoute
  • Partenariat
  • Engagement
  • Responsabilité

Déposez votre CV

Publier votre CV sur le site du Carrefour de l’engagement protestant vous permet de gagner en visibilité auprès des recruteurs et de postuler aux offres d’emploi en quelques clics

Articles récents